La honte de la galaxie – A. Brocas

Ce petit pavé de 500 pages est sorti le 06 janvier dernier chez Sarbacane, que je remercie grandement pour l’envoi. Je vous le dis déjà : ce livre est un beau coup de coeur et mon premier de l’année 2021 !

Résumé : An 300 000 et des poussières. Sur une planète sans loi aux confins de la Voie lactée. Meryma, 17 ans, se noie dans les drogues et la mélancolie pour oublier son passé tumultueux d’héroïne des guerres impériales – ainsi que le scandale qui a fait d’elle la honte de la Galaxie. Un matin, un convoi plein de ses ex-soeurs d’armes fait escale dans son ciel. Mission : explorer la zone inconnue de Nixte, qui abriterait les vestiges d’une civilisation extraterrestre depuis longtemps disparue, et où se produiraient des prodiges… Or, Meryma a toujours été fascinée par Nixte. Avec l’Orphelin, le petit voleur qu’elle a adopté sur Frontière, elle se débrouille pour intégrer le convoi, et se retrouve cuisinière sur un immense vaisseau qui cache bien des secrets dans ses soutes. Meryma va les lever un par un, tout en vivant mille aventures, avant d’affronter la plus grande énigme de ces 10 000 dernières années. Le mystère de Nixte.

Je n’avais jamais lu de roman écrit par Alexis Brocas et j’en ressors absolument ravie. L’histoire, bien qu’extrêmement travaillée et très riche, reste super accessible. Il y a beaucoup d’humour et d’auto-dérision, et tous les aspects SF sont absolument WTF mais dans le bon sens ! En effet, les autres civilisations sont créées à partir d’idées pas si farfelues. On ne se perd pas dans des détails techniques qui pourraient épuiser les lecteurs qui ne sont pas adeptes à la science-fiction. Au contraire, on a les explications nécessaires, mais on travaille davantage sur le côté guerre entre ‘royaumes’ et nouvelles prouesses biologiques. J’ai beaucoup aimé cet ensemble.

L’histoire se passe dans un futur vraiment très lointain, avec des capacités inégalables, mais tout à fait imaginables avec ce que l’on connaît à l’heure actuelle. Je n’ai personnellement eu aucune difficulté à entrer dans l’ambiance et à m’attacher à l’intrigue principale. De plus, tout n’est pas tout beau ou tout rose. Il se passe beaucoup de choses, chaque personnage possède des qualités comme des faiblesses et cela les tous rend définitivement très humains. La fin est une apogée et elle reste absolument réaliste. Elle colle au reste de l’histoire, elle n’est pas là pour vendre du rêve mais pour montrer la vie et l’humanité telles qu’elles sont. C’est finement bien joué et j’ai été réellement bouleversée en refermant ce livre. Il m’a profondément touché car, sous l’apparence science-fiction et dérision, on sent que les mots ne sont pas choisis au hasard. L’auteur, grâce à l’humour, fait passer des messages précis, qui font leur petit chemin au cours de notre lecture.

Autre point absolument extrêmement positif : les personnages sont tous Noirs ou Métis ! L’Humanité a évolué vers le métissage et le mélange de toutes les populations terrestres, ce qui a donné des Hommes à la peau sombre. De plus, le féminin l’emporte, dans le sens où ce sont les femmes qui dirigent les vaisseaux, elles qui sont choisies pour les postes les plus importants, qui sont la prunelle de l’Empire. Deux points que j’ai trouvé extrêmement importants et je suis très heureuse de les voir ainsi mis en avant, dans ce contexte. C’était, à mes yeux, très bien mené et je suis ravie qu’un si bon livre soit un titre apportant de la diversité et de la représentation. C’est quelque chose qui me fait vraiment plaisir et que je trouve vraiment important.

L’histoire se découpe en plusieurs parties et nous avons des chapitres courts, ce qui permet vraiment d’avoir un rythme dynamique. On ne s’ennuie jamais, même quand il est censé ne rien se passer. L’auteur a très bien mené le suspens et son intrigue, en ajoutant des petites storylines secondaires qui s’imbriquent bien dans le global.

Le personnage principal, Meryma, est grandiose. Je me suis attachée à elle en un rien de temps. On la voit évoluer tout au long de l’histoire et ses pensées montrent une réelle réflexion. Elle est peut-être une bombe atomique en ce qui concerne ses capacités, elle n’en reste pas moins humaine, avec des doutes, des faiblesses et des peurs. Ce personnage est tout simplement génial et j’aurais beaucoup aimé la connaître dans la vraie vie.

Je pourrais vous vanter les mérites de cette histoire pendant des heures sans pour autant réussir à mettre les mots exacts sur ce que j’ai trouvé si fantastique. Je n’ai pas vu un seul point négatif, en vérité et je ne peux que vous recommander de vous plonger dans cette histoire, même si vous n’êtes de base pas très fan de la science-fiction. C’est promis, ça devrait vous plaire quand même !

4 réflexions au sujet de “La honte de la galaxie – A. Brocas”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s