Et demain, le soleil reviendra – P. Bilisari

Paru le 10 novembre aux éditions Frison-Roche Belles-Lettres dans la collection Or des lignes, il s’agit du second recueil de l’autrice Pauline Bilisari. Pauline, que je remercie énormément pour m’avoir proposé de le recevoir et que je félicite une nouvelle fois pour avoir mis des mots sur tous ces maux. Un grand merci également à la maison d’édition pour l’envoi du recueil.

Pauline, que je connais depuis des années, est une amie rencontrée aux écuries. Aussi, je suis très fière d’elle et très heureuse de voir qu’elle est aujourd’hui éditée. Son premier recueil – ça ira – avait su me toucher en plein cœur. J’avais mis un tas de post-it et j’avais gardé de côté un grand nombre de ses poèmes. J’avais donc grandement hâte de pouvoir lire à nouveau sa poésie (pendant que son roman attend sagement dans ma PAL depuis trop longtemps déjà). Et demain, le soleil reviendra est aussi joli qu’émouvant. La présentation est magnifique, les poèmes sont accompagnés de textes plus intimes et de sublimes illustrations qui collent à merveille avec les mots qui sont retranscrits sur le papier.

L’un des thèmes abordés m’a particulièrement touché. La perte d’un être cher, qu’il soit sur deux pieds ou sur quatre pattes, est toujours un moment éprouvant et difficile à surmonter. Ici, Pauline aborde cela avec délicatesse, nous retranscrivant sa peine, sa douleur, son deuil, mais également les premiers sourires qui reviennent. Ses mots sont justes et nous accompagnent.

Le recueil est divisé en plusieurs parties et, avec un peu de recul, on voit réellement l’évolution à chaque page, autant pour le sujet abordé plus haut que pour tout ce que Pauline nous livre ici. Elle y a mis de sa personne, elle s’est confiée et je la trouve très courageuse d’avoir mis des mots sur tout ça, d’avoir su le dire, le transmettre. Je suis certaine qu’elle saura toucher plus d’une personne et que ses mots auront un écho sur les blessures de nombreuses autres. Des mots qui font parfois office de pansement et, à d’autres moments, qui incisent et exhibent la douleur, l’étudiant et la disséquant avec une précision propre aux ressentis de l’autrice.

Une fois de plus, donc, j’ai été saisie par ces poèmes, par ces textes, ces illustrations. Un gros +1 pour la présentation du recueil, qui fait vivre chaque mot, et qui les sublime. J’ai adoré tout simplement. Tous les thèmes ne me parlent pas, car ce sont des émotions qui me sont parfois inconnues, mais nul doute qu’ils trouveront les oreilles idéales pour se faire entendre.

Ce recueil me semble beaucoup plus personnel que le précédent, sans doute car il prend moins de pincettes. Je ressens personnellement une évolution dans la personnalité et l’état d’esprit de l’autrice entre les deux. Peut-être que je me fais des idées, allez savoir. Mais la poésie est faite pour vibrer différemment chez chaque lecteur, pour être interprétée de bien des façons.

Pauline a su me donner de nouveau envie de saisir mon clavier et de laisser courir les mots. Pas merci pour ça, j’ai clairement pas le temps, mais merci pour tout le reste. Continue comme ça ♥

1 réflexion au sujet de “Et demain, le soleil reviendra – P. Bilisari”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s