Des cris à glacer le sang

Parution le 12 octobre 2021 chez Bayard. C’est un recueil de 20 nouvelles d’auteurs différents.
Édition spéciale reliée avec une coloration de la tranche en bleue.
Un grand merci à la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Je lis très peu de nouvelles et c’est l’un des seuls recueils que je possède dans ma bibliothèque. J’avais tenté celui de Stephen King mais je n’avais pas accroché, et le seul souvenir d’un recueil remonte au collège, avec la sorcière de la rue mouffetard. Bref, c’était donc l’occasion de tester le format, et je dois dire que j’ai bien aimé. Les histoires sont entrainantes et on tombe rapidement dans le vif du sujet.

Les pages défilent et la conclusion arrive toujours plus vite qu’on ne le pense. Ce qui est bien, c’est qu’on n’a pas à attendre de suite. Tout est bien clair lorsque la petite histoire se termine. Les points sont sur les i et il ne reste pas de questions. On sent facilement les différences de style entre les auteurs, et ça permet de pouvoir les découvrir avant de se lancer éventuellement dans un de leurs romans. C’est chouette comme format, du coup.

Chaque nouvelle se distingue vraiment des autres. Les idées développées sont différentes, même si la trame d’entrée est plutôt similaire : on commence par un cri. Il y a beaucoup d’émotions qui se dégagent, notamment dans la nouvelle « des bonbons ou un sort » qui a su m’émouvoir. Ce n’est pas juste un recueil pour faire peur, même si les lecteurs les plus sensibles ou les plus jeunes peuvent se laisser impressionner (particulièrement avec « le problème avec les écureuils » je trouve). Il y a un travail pour faire passer un message, pour attendrir ou mettre en garde. D’autres sont totalement inventées, et ne sont là que pour raconter quelque chose qui vise à faire tressaillir. Je dois dire que j’ai été peu touchée sous cet angle-là, mais il m’est difficile de m’attacher à des personnages ou de plonger entièrement dans une intrigue lorsque les histoires sont courtes. J’ai vraiment besoin d’une immersion totale pour ressentir des frissons (et je ne crois pas me souvenir d’avoir déjà eu clairement peur avec la lecture. Les autres émotions sont beaucoup plus atteignables pour moi).

Mention spéciale pour Le patriote inconnu, qui mêle fantasy et Histoire. J’ai beaucoup aimé le mélange, qui m’a un peu fait penser à Derrière toi, publié chez Bayard également. Toutefois, j’ai enchainé mes lectures et plusieurs nouvelles n’ont donc pas su me marquer, même si j’en garde un souvenir positif. Mais ce sont de courtes histoires, donc je les relirai sans doute pour quelques frissons lors du prochain Halloween.

En bref, une lecture idéale, qui est parue au bon moment. Je vous en parle sans doute un peu trop tard pour cette année (quoi que, vous pouvez toujours vous procurer le recueil en ebook pour fêter Halloween 2021 en sa compagnie, héhé) mais il sera idéal pour les soirées sur le thème de la peur !

1 réflexion au sujet de “Des cris à glacer le sang”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s