Nos âmes éternelles – A. Briac

Date de publication : 10 novembre 2021
Nombre de pages : 360, tome un.
Un grand merci à l’autrice et à Lara Poppins pour l’envoi.

Résumé : Je n’aspirais qu’à vivre en paix dans mon atelier de restauration de livres anciens, dissimulant aux yeux de tous la magie sombre qui coule dans mes veines. Mais il a fallu qu’on me confie un étrange manuscrit pour que tout dérape ! Moi qui refuse d’utiliser mon pouvoir, je suis devenue une proie pour ceux qui traquent et éliminent les Obscurs. Pire encore, je ne comprends pas l’attirance viscérale qui me lie au mystérieux Kellan O’Donnell, l’homme qui me protège dans l’ombre… et m’égorge dans mes songes depuis toujours. À qui faire confiance, quand des souvenirs brumeux remontent du fond de ma mémoire, bouleversant tout ce que je croyais savoir ? Et si les mythes sur les dieux anciens et les créatures de cauchemar n’étaient pas des légendes ?

Ce premier tome se lit très vite et nous propose un univers intéressant. On suit l’histoire du point de vue de Amaya et, parfois, de Kellan, ce qui nous permet de mieux saisir la complexité de leur relation et de la mythologie mise en place. On ne comprend pas tout au cours de ce tome, quelques questions restent en suspens pour la suite.

Le rythme n’est ni vraiment lent, ni vraiment rapide. Il oscille entre les deux en fonction des évènements qui se mettent en place. Chaque petit détail est bien pensé et préparé à l’avance. Ce type de trame est souvent utilisé, il n’y a donc pas vraiment de surprise pour moi – surtout quand on lit beaucoup dans le genre – mais l’écriture nous porte facilement et l’originalité de l’univers apporte un plus.

On sent que les personnages ont un véritable passif, qui est d’ailleurs particulièrement exploité pour Kellan. Les transitions entre les flash-back // évènements passés et l’instant présent sont bien notés, on ne s’y perd pas et pas mal d’éléments prennent du sens grâce à cela. On n’en a pas trop, juste ce qu’il faut pour ne pas se perdre ni se lasser.

La romance qui est proposée dans le résumé reste très lointaine pour le moment. L’idée, c’est réellement de saisir la complexité de l’univers et des forces qui s’opposent. On saisit avec facilité l’ambiguïté de la situation entre Amaya et Kellan, on ressent les émotions -en particulier de Kellan- et ça m’a plu. Rien de trop rapide ou de trop simple, on prend son temps, ce qui apporte une véritable dimension profonde et réaliste.

J’ai particulièrement apprécié les scènes de décryptage d’un certain ouvrage avec Amaya. Je les ai trouvé bien menées et très intéressantes. C’est d’ailleurs pour celles-ci que l’univers a su piquer ma curiosité lorsque j’ai découvert le résumé.

En quelques mots, c’est un roman vraiment sympa, qui se lit rapidement et qui n’est pas prise de tête. Je n’ai pas forcément eu une grande complicité avec les personnages, mais ça ne relève que de mes propres sentiments, mais j’ai apprécié le rythme, le nombre idéal de pages, l’univers et les détails qui l’enrichissent. Une bonne découverte qui pourrait plaire à plus d’un.

1 réflexion au sujet de “Nos âmes éternelles – A. Briac”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s