Je sais que tu te souviens – J. Donaldson

Heyyy ! Et voilà, commencé hier et fini aujourd’hui. Ce petit livre qui commençait pourtant mal m’a vraiment étonné et, finalement, j’en garde un avis positif.

Quand sa meilleure amie disparaît lors d’une soirée, Ruthie va mener l’enquête pour la retrouver.
Après trois longues années passées à la ville, Ruthie Hayden retrouve son village natal d’Alaska pour apprendre la terrible nouvelle… Zahra était sa meilleure amie quand elles étaient enfants – la seule personne qui la comprenait vraiment. Elle se fait alors une promesse : mettre tout en oeuvre pour la retrouver.
Zahra s’est échappée d’une soirée quelques jours à peine avant le retour de Ruthie. On ne l’a jamais revue. Mais sa nouvelle amie Tabitha n’a pas l’air tant dévastée par la nouvelle. Aurait-elle quelque chose à se reprocher ? Et Ben, son petit ami ? Il est très énervé d’avoir appris qu’elle avait un autre prétendant depuis quelques mois. Son grand-père, le pasteur du village, semble désapprouver un peu trop fortement les moeurs de sa petite fille. Quant aux gens du coin, la disparition d’une jeune fille noire semble être le scenario parfait pour les pires ragots.
Alors qu’elle rassemble les pièces du puzzle, Zahra plonge de plus en plus profond dans l’intimité de son amie. Elle va découvrir que certaines révélations sont plus dangereuses qu’on ne pourrait le croire…

Je-sais-que-tu-te-souviens.jpg

Je suis, en général, un bon public quand il s’agit de scénario à suspens comme celui qui nous est proposé. Le policier est un genre dont je lis peu, mais qui me plait, et je trouve beaucoup de plaisir à plonger dans les romans du style, tournés vers le Young Adult. C’est donc tout naturellement que j’ai décidé de donner sa chance à ce roman.

Au départ, j’ai été un peu surprise. Les premiers chapitres révèlent un personnage particulier, auquel je ne comprenais pas grand-chose. Ruthie est quelqu’un de singulier, et son introduction me paraissait … bizarre. Lente, aussi. Au final, c’est vers le 10ème chapitre (sur 40) que je me suis vraiment imprégnée de l’histoire. Jusqu’alors, je trouvais ça plat, lent, et sans trop d’intérêt. Puis l’intrigue prend plus de place, elle s’étend et on entre dans l’enquête. Les personnages secondaires prennent d’ailleurs une place plus importante, et ce sont surtout ces derniers qui m’ont plu.

Tout au long de l’histoire, on a quelques indices, mais j’avoue ne pas du tout avoir deviné la fin. C’est finement joué et c’est vraiment ce que j’ai apprécié. Je comprends un peu mieux l’introduction dont on a droit en début d’histoire. De plus, une fois encore, Hugo Roman fait un effort en soignant la traduction et la correction, et c’est donc un plaisir supplémentaire que de les lire. Les idées se mettent en place et suivent un déroulement logique, qui nous fait douter de tout et de tout le monde. J’ai beaucoup aimé cette trame, donc, même si j’aurais aimé avoir de plus amples explications sur quelques points qui restent encore un peu obscurs, donc.

Je reste assez surprise par le dénouement de l’histoire et un peu interloquée par quelques choix finaux, mais ça colle plutôt bien avec l’ambiance relativement sombre, mais optimiste, et les personnages. Le suspens est maitrisé et on passe un bon moment avec ce livre. En fait, on ne peut pas le lâcher tant qu’on ne l’a pas terminé.

C’est donc une note positive pour cette histoire, et je vous la recommande totalement si vous aimez les romans un peu intriguants et plein de suspens !

1 réflexion au sujet de “Je sais que tu te souviens – J. Donaldson”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s