Justice Sauvage – G. Flamant

Ce livre est sorti il y a deux jours, soit le 02 juin. Un grand merci aux éditions Sarbacane pour l’envoi.

Résumé : Sur le bord d’une route, pourchassée par une moto, une femme court pour ne pas mourir. Elle est sans papiers, et vient d’échapper à un réseau de prostitution. Deux hommes la sauvent, in extremis. Ils n’ont pas des allures de héros classiques : un braqueur en promenade et un étudiant plutôt paumé. Faute de mieux, ils la cachent au milieu des caïds des quartiers Nord de Marseille. Mais ni Fatoumata ni Malik et Zinga n’ont l’intention de se contenter de fuir. Alors, aidés par tout ce que la France compte de marginaux et de têtes brûlées, ils vont remonter une à une les étapes qui ont conduit leur nouvelle amie en enfer. Parce que quand des fascistes s’associent aux proxénètes pour chasser les migrants, le trio ne voit qu’une seule solution : course poursuite, fusil à pompe et justice sauvage.

Je ne crois pas avoir lu ce résumé-là avant de me lancer, seulement celui figurant sur la quatrième et étant donc beaucoup moins explicite. C’était donc totale découverte pour moi. Je l’ai commencé et terminé cet après-midi même, le roman faisait 220 pages. Il est très accessible et se lit très vite, puisque le rythme monte crescendo au fil des pages.

Le casting des personnages est hétéroclite, aux origines diverses, aux genres et aux orientations sexuelles variés également. Ils sont tous très attachants mine de rien. On partage un bout de leur vie et de leur quotidien, eux qui tentent finalement de survivre dans la jungle française. Entre les complots pour venger les uns et les autres, pour faire valoir l’intégrité de certains, pour ne pas oublier la fraternité et l’égalité, et les petites et grosses actions qui sont complètement hors la loi, il se passe beaucoup de choses. C’est pourquoi le rythme est élevé, pour tenir en 200 pages. Mais on ne s’ennuie vraiment pas.

Puisqu’une partie de l’action se passe à Marseille, j’ai vraiment rigolé face aux expressions du sud qui s’emploient chez moi. De plus, certaines discussions et certaines actions sont plutôt comiques et pleines d’humour, elles mettent le sourire aux lèvres et du baume au cœur. Car mine de rien, on aborde des sujets délicats ici, mais importants. Des sujets dont on entend peu parler aux infos et qui sont pourtant toujours d’actualité. Le racisme de certains mouvements français, leur peur de l’étranger et la radicalisation dont ils font preuve dans leurs actions pour empêcher ceux qui ne correspondent pas à leur idéal de rentrer sur le territoire français ou d’y vivre sereinement.

On sent parfaitement à travers les personnages le fait de ne pas se sentir chez soi dans son propre pays, le racisme qui persiste encore, les idées reçues etc… J’imagine qu’il y a quelques clichés par ici, et c’est pourquoi j’aimerais énormément pouvoir lire des avis de lecteurs représentés par ce roman.

L’histoire et l’intrigue partent un peu dans tous les sens à un moment donné. On ne sait plus si c’est une affaire de vengeance ou de reconnaissance, pourquoi on fait ça, mais on fonce, on y va et c’est très prenant. Chaque personnage apporte quelque chose à l’ensemble. J’ai beaucoup aimé ma lecture, je dois bien le dire. Je me suis laissée emporter par ce torrent.

Le dénouement est peut-être un poil rapide, le rythme s’arrête brusquement et je trouve qu’il est difficile de se projeter. Néanmoins, on ne reste pas avec 150 questions en tête, chaque mini intrigue est bouclée. La vie continue, comme elle peut, et je pense qu’elle promet encore beaucoup de mouvements pour la petite bande.

Il se passe donc beaucoup de choses ici, avec beaucoup d’informations importantes. Je dois reconnaître avoir appris des trucs. De plus, cette lecture engagée ouvre à la bienveillance et à l’acceptation des autres, à l’ouverture d’esprit et à la tolérance. Elle permet de faire réfléchir le lecteur, à travers un roman plein d’actions, bourré d’humour et de tendresse, mine de rien. On ne sort pas de là en se disant simplement qu’on a passé un bon moment. Non, ce roman apporte quelque chose dans la vision du monde et de la situation en France. Il permet de voir au-delà de notre propre situation et de réfléchir.

Puisqu’il vient de sortir, les avis sont encore peu nombreux. Il me tarde cependant d’en lire d’autres et de savoir si ma propre vision de ce roman et de ses messages correspond à celles des autres lecteurs.

1 réflexion au sujet de “Justice Sauvage – G. Flamant”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s