Slay – B. Morris

Déjà disponible en librairie !

Résumé : Kiera Johnson est une élève exemplaire, une tutrice en maths et l’une des seules lycéennes noires de l’académie Jefferson. En sécurité dans sa chambre, elle rejoint des milliers de joueuses et joueurs noirs sur SLAY, un RPG de cartes multijoueur. Mais personne ne sait que c’est elle, Kiera, qui a créé ce jeu, pas même ses amis ou sa famille et encore moins son petit ami, Malcom, qui pense que les jeux vidéo ne sont qu’une distraction pour les hommes noirs. Mais quand un adolescent de Kansas City est assassiné à cause d’une dispute qui a eu lieu en ligne, SLAY est immédiatement catalogué comme un jeu raciste, violent et où se réunissent des criminels. Et comme si ça ne suffisait pas, un troll anonyme infiltre la plateforme et menace de poursuivre Kiera en justice pour « discrimination anti-blancs ». Est-il possible pour la jeune fille de garder son identité secrète alors qu’elle doit protéger le jeu qu’elle a créé ?

Je pensais totalement que ce roman était un thriller avant de me lancer dans ma lecture. Il s’agit plutôt d’une histoire contemporaine qui déconstruit des idées reçues et répandues en expliquant réellement de nombreux concepts. La parole est donnée à une autrice ownvoice, qui propose dans son roman un large panel de caractères dans ses personnages. Certains sont campés sur leur vision du monde, d’autres sont beaucoup plus nuancés, et le débat est ainsi amené. J’ai vraiment beaucoup aimé le fait d’avoir tous ces points de vues car ils permettent d’aborder les questions sous tous les angles et d’y apporter des réponses pertinentes. L’histoire se lit très vite, elle est prenante, intéressante et cultivante. J’ai appris beaucoup de choses avec ce roman.

Les chapitres sont relativement longs. Le roman fait 330 pages pour 17 chapitres, mais ce qui est cool, c’est qu’on a diverses perspectives. On suit bien sûr Kiera de près, puisqu’elle est la créatrice de Slay, mais ses chapitres sont ponctués d’autres points de vues : des joueurs, du monde entier, qui donnent leur avis sur le jeu, leur façon de jouer, d’appréhender le monde. Et j’ai trouvé ça hyper intéressant, parce qu’ils viennent tous de plein d’endroits différents, qu’ils n’ont pas le même âge, ni les mêmes centres d’intérêts. Ils n’ont pas toujours les mêmes références selon le pays et la génération, et c’était donc vraiment très cool d’avoir tout ce panel à disposition.

J’ai dévoré le livre. Genre vraiment. Je l’ai lu en quelques heures à peine, j’étais à fond. Je menais l’enquête avec Kiera pour savoir qui venait de la menacer, pourquoi, comment, et je m’énervais d’un certain personnage. Et j’étais éprise du jeu, de cette façon d’écrire. J’ai vraiment adoré ce roman, autant sur le fond que sur la forme. C’est une excellente lecture, qui nous apprend beaucoup de choses à travers le texte mais aussi à travers les petites notes de bas de page. Je suis émerveillée par cette lecture, ce rythme, cette construction. C’était extra !

Au-delà du jeu qui a été construit, de l’évolution des personnages, des découvertes qu’ils vont faire, des discussions qui sont amenées, on se rend compte aussi qu’on peut trop vite et trop facilement juger les gens (sur tous les sujets, d’ailleurs) et j’ai donc apprécié l’évolution qui découle de tout ça. Puis gros cœur sur la fin, j’aurais été grave triste que ça ne se termine pas comme ça !

1 réflexion au sujet de “Slay – B. Morris”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s