Le Bureau des Affaires non résolues – C. Guillaumot

Disponible en librairie dès aujourd’hui !

Résumé : Tags, dégradation de matériel, paris illégaux, vol de voiture… Pour Gaspard, 16 ans, l’heure des comptes a sonné car son âge ne le protège plus face à la justice. Plutôt que de passer par la case  » prison pour mineurs  » , il entre au Bureau des Affaires non résolues, un programme de réinsertion innovant. Durant trois mois, lui et le capitaine de police Ruben Arcega tentent de résoudre un cold case de leur choix.
Rebelles, tous deux s’affranchissent vite des règles. Fils de vétérinaire, Gaspard s’intéresse à 128 faits divers anciens, 128 mutilations de chevaux dans la région… tandis que dans Toulouse, trois jeunes femmes sont agressées. Toutes ces affaires seraient-elles liées ? Mais par quoi ?

Ce roman comporte des descriptions +/- explicites qui peuvent heurter la sensibilité des lecteurs (mutilation animale, anatomie, dissection, utilisation de médicament).

J’ai beaucoup aimé cette histoire que j’ai dévorée. Le duo formé par Ruben et Gaspard est addictif. Ils forment une belle paire et Gaspard montre un réel intérêt pour le monde de la police criminelle, au point de se le faire reprocher par ses amis. Mais j’aime son esprit méthodique et sa façon de voir les choses.

Ce tome est le premier d’une série (on peut le savoir grâce au petit ‘à suivre’ à la fin de l’histoire) et nous restons d’ailleurs sur une question sans réponse, mais qui a déjà été alimentée au cours de cette histoire. Il me tarde donc de connaître la suite.

La plume de l’auteur, que j’avais pu découvrir dans Lady Elliot Island, me plaît beaucoup. Elle nous entraîne avec facilité dans l’histoire. Les personnages sont attachants et l’enquête nous prend aux tripes.

Une petite nuance pour moi reste la description de l’école vétérinaire de Toulouse. Je n’ai pas reconnu les lieux (mais je n’y ai mis les pieds que quelques jours donc j’ai pu passer à côté). Cependant, c’est surtout l’utilisation d’un principe actif bien précis qui m’a un peu émoustillé. En effet, le temps d’action n’est pas respecté (quelques secondes dans le livre pour 20min IRL) et je trouve que ses effets ne sont pas vraiment les mêmes non plus. De plus, l’utilisation qui en est faite n’est pas celle dont on se sert en médecine vétérinaire. De petits détails que je connais de par mon métier, mais qui passent inaperçus pour des lecteurs qui ne sont pas dans le monde médical, et qui ne gênent en rien la lecture. Je me devais cependant de le souligner.

J’avais peur avant de commencer ma lecture. Vétérinaire, chevaux… ce sont des sujets sensibles. Les mutilations de chevaux sont en plus un évènement qui s’est réellement mis en place et dont les info ont parlé il y a quelques mois maintenant. Je vous avoue avoir passé des nuits entières à angoisser pour mes chevaux, et donc j’avais vraiment peur de ce que j’allais trouver dans le livre. Mine de rien, la façon dont les choses sont racontées sont moins crues et moins angoissantes que ce que j’imaginais, et j’ai donc pu prendre le recul nécessaire et apprécier la lecture.

C’est donc un thriller un peu sensible, qui ne pourra pas plaire à tout le monde, mais que j’ai vraiment beaucoup aimé.

Publicité

1 réflexion au sujet de “Le Bureau des Affaires non résolues – C. Guillaumot”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s