LX18 – K. Benaouda

Paru le 17 février, ce livre est un one shot glaçant et plein de réflexion de moins de 300 pages. On y aborde pas mal de thème tout en suivant LX18 grâce à son journal de bord. Un roman français, par l’auteur de Norman n’a pas de super-pouvoir, gagnant du concours du premier roman Gallimard Jeunesse en 2018. Un grand merci à la maison d’édition Gallimard pour l’envoi et la découverte.

Résumé : Redoutable soldat, LX18 est le fruit d’un traitement génétique et hormonal qui l’a privé de toute émotion. C’est un Altéré. Lui et ses semblables ne connaissent que la guerre. Jusqu’au jour où les négociations de paix aboutissent. Devenus inutiles, les Altérés sont envoyés dans différents lycées du pays pour s’intégrer à la population civile. LX18 se retrouve parachuté en 2nde 5 au lycée Marie Shelley avec Amir, Philomène et les autres…

Mon amour pour les dystopies m’a clairement obligé à lire ce livre. Je ne pouvais pas passer à côté. Et effectivement, j’ai bien fait de m’y intéresser. Sitôt ma lecture commencée, je n’ai pas pu m’arrêter de lire jusqu’à tourner la dernière page. En deux ou trois heures, ce livre était lu.

Je me suis énormément prise d’affection pour LX18, Hélix de son nom civil. On y voit son évolution et son questionnement sur le monde et sur la psychologie humaine. On y sent ses émotions, petit à petit, on perçoit sans souci son esprit vif et aguerri, l’intelligence qui le définit. C’est un personnage qualifié d’inhumain puisque modifié génétiquement pour ne pas ressentir d’émotion. A travers ses yeux, LX18 nous livre les traitements qu’il subit, les préjugés qui l’entourent. Le monde ne le voit pas comme un être humain et, pour cela, on l’humilie, on le discrédite, on parle de lui comme d’un objet. On y ressent la peur des Hommes face à un individu qu’ils ne connaissent pas et surtout qu’ils ne maitrisent pas. Un individu différent, capable de s’adapter avec le temps, mais qu’on préfère chasser avant tout. Un parallèle tout à fait glaçant que l’on peut faire avec notre société, avec les traitements réservés aux personnes qui ne sont pas ‘dans la norme’. Ici, ça nous saute aux yeux et ça permet quand même de prendre conscience du problème et d’y réfléchir.

La fin m’a totalement surprise. Je ne m’y attendais pas du tout, mais elle s’inscrit tout de même dans la logique de pensée de l’auteur. Si j’ai vu juste sur le message qu’il souhaite transmettre, adopter une fin telle que proposée va dans le bon sens. Hélas, je ne peux rien dire de plus à ce sujet, puisque ça serait vous donner trop d’indice et vous spoiler… Mais je vais tout de même donner un indice : matrixage. Voilà, si vous lisez le livre, vous comprendrez sans doute toute la pensée que j’ai derrière ce mot et pourquoi je l’ai choisi.

C’est une des meilleures dystopies que j’ai pu lire. L’histoire est claire, concise. Certes, on ne nous donne pas forcément de repères spatio-temporels mais on n’en a pas besoin. On comprend sans difficulté où l’auteur veut en venir et il y a un message clair derrière cette histoire. Le tome se suffit à lui-même, sans qu’on reste avec des questions dans la tête. Et ça, c’est vraiment le top.

Si vous êtes fan de roman du genre, celui-ci est totalement pour vous !

1 réflexion au sujet de “LX18 – K. Benaouda”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s