Imbécile heureux – JF Sénéchal

Ce roman est sorti le 04 novembre aux éditions Sarbacane que je remercie pour l’envoi. C’est un One-Shot qui fait un peu moins de 300 pages

Résumé : Chris a le corps d’un jeune homme, mais l’esprit d’un enfant. Le jour de ses 18 ans, sa mère l’abandonne, l’obligeant à se débrouiller seul. D’abord submergé par le désespoir, il réussit à reprendre pied et à subvenir à ses besoins en travaillant comme concierge dans l’immeuble qu’il habite.
Pour atténuer sa peine et sa solitude, Chris s’adresse à sa mère absente, lui racontant son quotidien. En apparence démuni, ce personnage d’une candeur attachante se lie d’amitié avec des gens qui le soutiendront et qu’il soutiendra en retour, faisant preuve d’une force hors du commun. Cette généreuse communauté issue d’un milieu populaire deviendra pour Chris la famille qui lui a toute sa vie manqué.

Avant tout chose, sachez que ce roman nous vient du Québec. On a donc beaucoup d’expressions et de tournures de phrases qui peuvent étonner (comme le « et » qui devient « pis » systématiquement). Fort heureusement, un lexique est présent en fin d’ouvrage pour certains mots. Honnêtement, c’est très compréhensible, aucune difficulté d’adaptation. C’est juste qu’on a l’impression de lire avec un accent aha.

Concernant l’histoire en elle-même, Chris ainsi que d’autres personnages ont un handicap mental, pas forcément hyper marqué, même si on peut le percevoir dès les premières pages. Chris nous parle à la première personne, et nous avons droit à de très longs monologues mentales avant que des dialogues ou des descriptions viennent casser cette monotonie. En effet, c’était parfois un peu lent, un peu long.

On va le suivre dans un petit bout de sa vie, quand sa mère décide de faire ses valises et de s’en aller. C’est un peu hard, comme situation, mais Chris prend son envol, lui aussi, et on va l’apprivoiser pendant qu’il goûte à une vie différente, qu’il lie de nouvelles amitiés et qu’il commence peu à peu à prendre ses responsabilités et à se confronter à la vie telle qu’elle est. C’était très intéressant, et on voit une réelle évolution entre le début et la fin du roman.

On découvre aussi le Canada et leurs coutumes, la gentillesse humaine et l’entraide, la chaleur. Chris est très attachant, de même qu’un grand nombre de personnages. C’est un petit baume au cœur, ce roman, qui pousse quand même à réfléchir (surtout si on est quelqu’un de fermé d’esprit, à mon avis) et on voit aussi le monde autrement. On a tous envie de connaître des personnes aussi formidables que celles qui entourent Chris, on veut les rencontrer et les voir sourire.

Ce roman, c’est un petit doudou et il est génial avant d’attaquer l’hiver et les fortes périodes de froid. Il vous réchauffera près de la cheminée ou sous la couette !

Publicité

1 réflexion au sujet de “Imbécile heureux – JF Sénéchal”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s