La malédiction de Highmoor – E. A. Craig

Date de publication : 22 septembre 2021
Nombre de pages : 576. One Shot
Un grand merci aux éditions Casterman pour l’envoi.

Résumé : Au manoir de Highmoor, isolé au milieu d’un vaste océan, le Duc Thaumas, a déjà perdu quatre de ses filles dans de dramatiques circonstances : noyade, chute, maladie… L’une d’elles, Annaleigh, refuse de croire à la folle rumeur selon laquelle elles seraient toutes maudites. En se rendant sur le lieu du tragique accident de sa soeur Eulalie, Annaleigh découvre un passage caché dans la falaise. Une porte mystérieuse ouvre sur un royaume qui fait oublier tous leurs soucis aux jeunes duchesses.
Noyées dans la joie et les fêtes, elles dansent chaque soir jusqu’à l’aube, épuisées, enivrées, envoutées… Seule Annaleigh réussit à s’arracher à ces bals hypnotiques, déterminée à comprendre la puissante malédiction de Highmoor, au risque comme ses soeurs d’y perdre la vie…

On m’avait dit que ce roman était long et lent. J’avais vu quelques critiques assez négatives (ou plutôt, on m’avait mis le nez devant, car je n’en avais pas cherché). Pourtant : je n’ai rien ressenti de tout ça. Le rythme m’a semblé adéquat à l’histoire. Il nous permet de nous imprégner de l’ambiance et surtout de se repérer face aux nombreux personnages. Annaleigh est notre narratrice, mais sa famille est grande et il faut réussir à comprendre les liens et les places de chacun.

La plume est géniale, envoutante. J’ai été happée dès les premières pages et elle permet une immersion complète. J’y ai été sensible et l’autrice a su me transporter à travers son récit avec aisance.

L’ambiance est palpable, réelle. On mélange ici un conte revisité avec de la mythologie, de la fantasy et le drame familial au cœur d’un thriller plein de suspens. Le mélange est bien dosé, chaque genre littéraire trouve facilement sa place et se mêle aux autres avec une vraie facilité. Des petites touches, par-ci par-là, qui permettent de surprendre le lecteur et ne de pas rester toujours avec le même angle de vue. Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui est faux ? L’autrice joue avec ses personnages mais également avec les lecteurs.

La fin est nette, elle ne laisse pas de place aux questions. Tout a été résolue au cours du roman. Un roman tragique, dramatique, mais avec une véritable beauté dans l’écriture. Le charme de l’histoire a opéré. Malgré sa dangerosité, j’aurais aimé voir le manoir, les personnages, les lieux autours et les belles salles de bal. On se laisse transporter vers une autre époque et vers une mythologie inventée me semble-t-il, mais que l’on peut facilement relier à celles que l’on connait.

Ce roman sort en plus pile à la bonne période. A lire face à la pluie, en pleine nuit, à la période de Halloween… frissons garantis ! L’autrice a clairement réussi à faire vivre son ambiance et c’est ce que j’ai préféré au cours du roman. Celui-ci est assez gros, mais il se lit quand même assez vite.

Je recommande donc ce roman pour tous les amateurs de frissons, d’ambiance, d’histoires de famille et d’air marin. Il sera parfait pour l’automne (et rentre d’ailleurs facilement dans plusieurs catégories du Pumpkin Autumn Challenge).

7 réflexions au sujet de “La malédiction de Highmoor – E. A. Craig”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s