Tout le monde veut des ailes – L. Bouvard

Date de publication : 25 août 2021 chez Bayard. Un grand merci à Page Turner pour l’envoi.
Nombre de pages : 390. One Shot.
TW (à surligner) : deuil, maladie, hôpital, timidité, moquerie.

Résumé :
Angèle, Clara et Vincent ont 15 ans.
Ils sont amis pour la vie.
Et pourtant, ils ne se sont jamais rencontrés…

Un résumé qui en dévoile très peu, une couverture aux couleurs douces… Ce roman a su m’intriguer et je suis contente de l’avoir lu. Dans ce paragraphe, je vais tenter de le résumer avec un peu plus de détails. Si vous ne voulez pas en savoir plus, il vous suffit de passer au paragraphe suivant.
Angèle a des idées plein la tête et se lance dans la création d’un forum de RPG – jeu de rôle en ligne – où elle va faire la rencontre de Clara et Vincent. Ensemble, ils vont se mettre à écrire, tous les soirs, à avancer leur histoire. Jusqu’au moment où… Je n’en dis pas plus !

La chronologie du roman est ce qui m’a le plus dérouté. 2017, 2018, dix ans plus tard, vingt ans plus tard, le tout mélangé. Il fallait bien faire attention aux dates pour ne pas se perdre, surtout que le roman est assez lent. J’ai eu du mal à voir où l’on voulait en venir, quelle était l’intrigue principale. Allait-on bêtement suivre les personnages sans action ?

L’évènement qui ‘bouleverse’ l’histoire arrive assez vite. Il était prévisible, je le voyais venir, mais il apporte beaucoup par la suite. Le roman se lit vite, parce qu’il y a beaucoup de dialogues, ce qui rend l’histoire plus vivante. Toutefois, il faudra attendre la seconde ‘partie’ pour que les choses bougent davantage.

J’aime quand les romans sont assez rapides, plein d’action et de péripéties. J’ai un peu de mal avec le contemporain plus traditionnel, qui prend son temps pour instaurer les choses. Toutefois, je ne suis pas mécontente de ma lecture. Malgré sa lenteur, on apprend à apprécier les personnages, à démêler les secrets et à mieux comprendre certains points. Puis, quand le déclic apparait, le rythme semble plus fluide et l’histoire se précise.

Les personnages sont touchants, ils ont chacun une spécificité et une évolution. La fin est belle, presque apaisante. On a encore plein d’hypothèses en tête, on finit l’histoire comme on le souhaite, en quelque sorte. Mais je l’ai trouvé très délicate et personnelle. Elle tape dans notre cœur. Il est difficile de dire quoi que ce soit sans vous spoiler, mais on a une véritable évolution de la situation et des personnages. Il y a des perspectives d’avenir, on parle de ce qui inquiète les jeunes, la vision du monde connecté par les personnes plus âgées … Et aussi de beaucoup d’autres sujets qui s’insèrent bien dans le texte.

Le tout donne quelque chose d’harmonieux mais peut-être un peu brouillon du fait de cette temporalité hachée. Toutefois, avec le recul, j’ai beaucoup aimé quand même. C’est un texte sensible, qui donne de l’espoir et qui m’a rappelé mes années de rôliste. J’ai fait du RPG en ligne pendant plus de dix ans, j’ai fait de superbes rencontres grâce à ça et j’espère un jour pouvoir reprendre, cette fois-ci en IRL, dans un café bien confortable !

1 réflexion au sujet de “Tout le monde veut des ailes – L. Bouvard”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s