Villa Anima – M. Maras

Ce roman sort le 23 septembre en librairie. Un grand merci à l’éditeur Gulf Stream pour l’envoi de ce dernier.

Résumé : Dans l’empire de la Main, les filles n’ont d’autres choix que de se taire et de baisser la tête. Rares sont celles qui osent défier l’autorité en passant les rituels de la mythique Villa Anima. Magdalène sera de celles-ci !
Lorsque les portes du manoir se referment derrière elle, Magda a le sentiment d’être engloutie par un monstre. Pourtant, elle doit jouer le jeu si elle veut atteindre son objectif : gagner la première épreuve de l’Esprit, celle de l’écharpe verte. Un simple morceau de soie qui lui octroierait un statut dans la société, et le droit de mettre un terme à sa grossesse. Alors que la jeune fille se prépare et s’interroge sur la nature du défi à relever, elle assiste à des phénomènes si étranges qu’elle se demande si son esprit ne lui joue pas des tours. À moins que quelqu’un souhaite la détourner de son projet… Du haut de ses seize ans, Magda saura-t-elle surmonter tous les dangers de la Villa Anima ?

Dès l’annonce j’ai su que ce roman devait atterrir dans ma bibliothèque. Je l’avais ajouté à ma wish-list et j’avais très très hâte de le découvrir. Une dystopie française, qui se déroule dans un huis-clos, ça ne pouvait que me brancher. Les promesses du résumé sont d’ailleurs respectées et je vous dis pourquoi juste en dessous.

Premièrement, la place de la femme est glaçante. Nul doute qu’il ne fait pas bon de naître femme dans cet univers. Leur considération est horrible et je n’ose même pas imaginer qu’elle fut un jour réel. C’est très bien exprimé, bien montré. On se rend révolté dès la première page. Aussi, tous mes espoirs reposaient sur Madga, qui n’a pas faibli.

Évidemment, c’est utopiste de penser que le roman ne suit pas une trame classique de dystopie. Le dénouement est perceptible, on sait dès le début comment vont se terminer les choses. Il n’empêche que cela reste attractif, intriguant, et qu’on veut y assister. On est loin des Hunger Games. S’il y a effectivement les épreuves de la Villa Anima, qui se déroulent en huis-clos et dans lesquelles on se retrouve éperdument seul, il n’est pas question de guerre ou de rébellion. Pour autant, le roman ne manque pas de péripétie.

Nous suivons Magda dans sa quête des écharpes, comprenant peu à peu ce que signifie la Villa Anima ainsi que ses épreuves. On en apprend davantage sur le fonctionnement de cet empire, sur le conditionnement de la société et sur la puissance de ces hommes qui ne veulent rien changer. Plusieurs fois on se retrouve confronté à des réflexions horripilantes et heureusement que c’est Madga qui fait face pour nous.

Personnage avec lequel j’avais du mal à nouer un lien, j’ai finalement appris à l’apprécier, en voyant notamment la force qu’elle possède, ses valeurs ainsi que sa répartie. Je me suis attachée à Madga et je suis très contente de la façon dont se terminent les choses, du coup.

Également, le côté fantastique qui est promis est bien là. Des choses sont inexplicables, l’esprit est bien quelque chose de palpable, une capacité. C’est bien amené sans être de trop. Cette touche de fantastique n’est pas omniprésent, juste là pour ajouter du poids aux évènements. Ce n’est pas ‘trop’ et c’est bien dosé à mon goût.

Petit bémol pour moi : certains chapitres étaient trop rapides voire trop faciles. Madga s’en sortait trop bien, au départ. Les choses se sont finalement corsées, rendant l’histoire plus palpitante et vivante. J’ai aussi eu un petit souci avec la plume de l’autrice, avec laquelle je n’arrivais pas à accrocher. Je ne saurais pas l’expliquer, car c’est vraiment bien écrit, les mots sont bien choisis, on a des descriptions, mais pas trop, du dialogue … C’est réellement un ressenti personnel que je suis incapable d’expliquer. De ce fait, ce n’est pas un élément à prendre en compte.

Bref, pour moi ce roman est un succès. J’ai beaucoup aimé le lire, je me suis prise au jeu et je pense qu’il pourra vraiment plaire à tous les amateurs de dystopie.

1 réflexion au sujet de “Villa Anima – M. Maras”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s