Les algues assassines (Polar Vert T1) – T. Colombié

Ce roman sort le 25 août en librairie et je suis plus que ravie de vous annoncer faire partie d’un blog tour à cette occasion. Vous trouverez ma photo et un avis plus concis sur Instagram avec, en prime, un petit concours pour vous permettre de remporter un exemplaire de Polar Vert ! Je vous laisse aller regarder tout ça ! Un grand merci aux éditions Page Turner pour l’envoi et toute l’organisation.

Résumé : Une plage bretonne recouverte d’algues vertes toxiques.
Un cavalier dans le coma.
Et sa soeur, Klervi, qui court tout droit vers l’enfer.

Marées vertes. Trafics d’espèces protégées.
Les crimes contre l’environnement sont des crimes aussi graves que les autres.

Klervi, du jour au lendemain, se retrouve au centre de l’enquête, à la fois témoin et coupable.
Quel rôle va-t-elle y jouer ?

Le climat, l’environnement, ce sont des sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’essaie de me renseigner le plus possible afin de changer mes habitudes et d’essayer de réduire au maximum mes déchets, à mon échelle. C’est pourquoi ce titre m’intéressait. Je savais que j’allais apprendre des chose, et le format proposé, avec cette intrigue, me branchait carrément.

On y parle du scandale écologique des algues vertes, mais aussi du trafic de civelles. Deux problèmes qui existent réellement et dont on n’a pas forcément connaissance. Ici, l’intrigue prend place en Bretagne et ça se ressent grâce aux descriptions mais aussi aux dialogues. Immersion totale ! On va suivre Klervi, une jeune fille dont le cœur balance et qui va devoir jouer double jeu, maintenant que son frère est dans le coma et que son petit ami semble impliqué dans quelque chose.

Toutefois, elle m’a agacé à plus d’une reprise. Je ne l’ai pas trouvé très franche et ses réactions m’agaçaient (quoi que potentiellement compréhensibles selon le point de vue que l’on adopte, mais… pas toujours quand même). Je n’arrivais pas la cerner, à comprendre pourquoi elle réfléchissait de la sorte, et pourquoi finalement elle classifiait les choses dans cet ordre. Je n’ai, en fait, pas du tout la même pensée ni la même vision, je la trouve excessivement égoïste et bon, le feeling n’est pas du tout passé entre nous au départ. Les choses s’améliorent par la suite, quand on prend du recul et qu’on arrive réellement à saisir le bourbier dans lequel elle se trouve. Pour les autres personnages… Disons qu’ils ont tous des positions à défendre et qu’il était donc plus facile de comprendre leurs actions. Que ce soit les « méchants » ou les « gentils », ils ont déjà un rôle défini et s’y tiennent, ce qui est vraiment intéressant à observer.

L’histoire démarre sur les chapeaux de roues, on entre dans l’action immédiatement. L’auteur nous disait, lors d’une rencontre, que ce roman était le premier d’une duologie, qui s’inscrira aussi comme une série (avec d’autres tomes, mais à d’autres endroits, pour d’autres enquêtes etc..) mais aussi le premier qu’il écrivait pour un public adolescent. Lisant principalement du YA, mais surtout de la fantasy adulte depuis cette année, je ressens vraiment les différences sur l’approfondissement des sujets, du passif et du caractère des personnages etc.. Ici, rien à dire, le sujet est poussé, on y apprend beaucoup de choses, les personnages secondaires sont bien présents, l’action ne nous quitte pas. On y parle de sujets importants pour la planète mais aussi pour ces jeunes qui se sentent angoissés face à tout ce qu’il se passe et qui ne peuvent pas mettre de mots dessus. Pour cela, ce roman est très bien, car il pourra permettre aux ado qui se sentent réellement concernés par l’environnement de s’y retrouver et de savoir exactement leur place, de comprendre leurs angoisses. Pour les autres, ils apprendront de nouvelles choses, c’est certain, et verront que tout n’est pas noir ou blanc.

C’est aussi un roman qui nous en apprend plus sur ce que vivent les personnes qui jouent le rôle d’indic pour la police. On fait face à ce double-jeu, à cette anxiété de se faire prendre, la loi au-dessus de la tête etc.. C’était bien mené, intéressant à voir.

La fin est très énigmatique, elle reste sur un gros suspens.. Le tome 2 est prévu pour le début de l’année 2022, pas de panique ! Je pensais au départ que chaque tome était indépendant, mais en fait, pas réellement. Quoi qu’il en soit, ce premier volume ne conclue donc pas tout et il faudra attendre la suite pour en savoir plus… surtout vu comment se finit celui-ci ! J’adore les fins comme ça, même si ça me laisse en nage quand je n’ai pas la suite entre les mains.

En bref, c’est un roman à suspens avec une intrigue bien ancrée, bourré d’humour et palpitant, qui sait nous tenir en haleine.

Je vous ajoute d’ailleurs quelques citations, ainsi que des extraits un peu plus longs, pour que vous puissiez mieux vous représenter les choses :

Sans déconner ! enchérit David. On va devenir célèbres, ou quoi ? Ce sont Les Bretons aux Caraïbes ?

Ce n’est pas un rêve, pas non plus un cauchemar, juste un lundi matin pas comme les autres.

1 réflexion au sujet de “Les algues assassines (Polar Vert T1) – T. Colombié”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s