L’héritier des sables – K Ravencroft

Le premier tome de cette saga sera disponible dès le 28 juillet en ebook sur toutes les plateformes. Il faudra attendre encore un peu pour le format papier. Un grand merci aux éditions Bookmark pour l’envoi de ce titre.

Résumé : Afin de pouvoir conserver sa place au palais, et poussé par ses convictions, le prince Ceylan décide de succéder à sa mère en qualité de reine, même si cela implique d’épouser le vainqueur d’un tournoi organisé par le Conseil. Commence pour lui une nouvelle vie aux côtés d’Ildrys, un jeune homme mystérieux dont l’éternel sourire se veut aussi énigmatique que ses intentions.
Seulement, des tensions apparaissent très vite au sein du couple. Entre méfiance et quiproquos, l’occasion est parfaite pour quiconque veut s’en prendre à la nouvelle reine. Ceylan échappe de peu à la mort, mais son époux va se révéler être un allié de poids contre les dangers qui le menacent.
Résolus à unir leurs forces pour élucider les mystères qui se trament au sein d’Alberial, il se pourrait même qu’Ildrys initie Ceylan à un monde qu’il ne connaît pas : celui de la magie et des djinns.

Le roman est assez épais mais se lit très vite. La plume de l’autrice est entraînante et on ne voit pas les pages défiler. L’histoire se coupe en plusieurs parties, si on peut dire les choses ainsi, avec des passages racontant le passif de nos personnages principaux. Un gros atout, car les révélations arrivent en temps et en heure, sans se presser et nous donnent toutes les informations dont nous avons besoin.

L’univers riche est bien travaillé, avec l’utilisation de mythes au sein d’un royaume inventé, mais dont les racines prennent vie dans l’Histoire. En effet, les inspirations de l’autrice sont multiples et reprennent les coutumes de certains empires ayant réellement existé. La combinaison que nous obtenons ici est poétique, sans forcer le trait. De plus, avec une adaptation libre, cet univers propose un royaume féministe, où la Reine est celle qui a le pouvoir, qui se transmet d’ailleurs de mère en fille.

Les personnages sont forts, avec un véritable passif et un caractère détaillé. Ceylan apporte d’ailleurs un questionnement sur le genre et une acceptation de tous, qu’importe le genre par lequel il se définit. On sent que sa pensée n’est pas encore tout à fait définie et qu’elle n’a finalement pas besoin de l’être. Ildrys, quant à lui, nous apporte également beaucoup de réponses, mais aussi d’autres interrogations. Leur relation n’est pas des plus simples, ni des plus idylliques et cela fait sens au vu de l’univers. L’ensemble est raccord, ça se marie bien.

L’intrigue possède de multiples facettes, chacune ayant sa part de mystères. Si l’on peut en résoudre certains au cours de ce premier tome, d’autres sont encore en suspens et il me tarde désormais de découvrir le second volume.

C’est un roman que je vous recommande, une romance fantasy qui balance parfaitement entre les deux courants littéraires sans se laisser déborder davantage par l’une ou par l’autre. Un équilibre notable, que j’ai personnellement adoré.

1 réflexion au sujet de “L’héritier des sables – K Ravencroft”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s