Tu me dois un meurtre – E. Cook

Ce roman est disponible dès aujourd’hui en librairie. Un grand merci aux éditions Casterman pour l’envoi de ce roman.

Résumé : Quand j’ai dit à Nicki que je voulais que mon ex-petit ami meure, c’était pour rire. Lorsqu’elle a répondu qu’elle pouvait m’arranger ça si je la débarrassais de quelqu’un de très proche en échange, c’était aussi une plaisanterie. Enfin, c’est ce que j’ai cru… Jusqu’à la mort soudaine de mon ex et l’ouverture d’une enquête par la police : accident… ou meurtre ?

Le livre est court et se lit vite, la plume est entraînante et permet une lecture facile. Les chapitres sont découpés par jour (J-x jusqu’au Jour J) mais je ne savais pas ce à quoi devait correspondre le jour J. J’étais un peu perdue à ce niveau-là, mais je dois reconnaître ne pas avoir vu les pages défiler.

Je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages. Les descriptions qu’on peut avoir au début concernant les secondaires sont assez clichées. C’est typiquement les stéréotypes dans leur plus simple appareil. Quant à la principale, Kim, j’avoue avoir eu du mal à saisir son caractère et sa vision des choses. Si j’ai pu avoir un peu pitié d’elle par moment, ce qu’on apprend ensuite à son sujet m’ont fait me rétracter. J’ai eu donc beaucoup de doutes sur ce qu’il se passait vraiment dans le roman. Vers quoi allait-on ?

Finalement, la révélation finale arrive comme un cheveu sur la soupe. Sans qu’on n’ait d’explication ou de raisonnement, Kim trouve la supercherie. J’ai toutefois aimé ce qu’on nous démontre, ce qui semblait plus probable que toutes les hypothèses que j’avais en tête. Je suis contente d’ailleurs de m’être trompée. J’aurais été déçue si mes idées s’étaient avérées vraies. La transition révélation-fin est un peu trop rapide et brutale à mon goût, la réaction des parents de Kim manquent de bon sens à mes yeux et on n’a pas de relâchement. On reste sur un rythme très haché et sec, qui monte crescendo au fil du roman. J’aurais aimé un peu de pause par moment.

L’idée du roman est vraiment bonne, mais le personnage principal est un peu trop difficile à cerner et à apprécier. Le cadre donné à l’histoire est tantôt très exploité, tantôt survolé et les personnages secondaires le sont un poil trop. Peut-être que quelques pages supplémentaires auraient fait la différence, surtout à la fin. Comment est Kim psychologiquement à la fin du roman ? On ne le sait pas et je trouve que ça manque. On reste sur notre faim, cherchant toujours à comprendre ce perso qui nous échappe.

Dans l’ensemble, c’est une histoire qui se lit vite mais qui manque un peu d’approfondissement. Pour des lecteurs plus jeunes ou qui ne lisent pas beaucoup de thrillers, celui-ci offre une véritable immersion dans le genre et ne demandent pas une concentration exemplaire. C’est une bonne initiation.

J’aurais personnellement aimé un travail plus approfondi sur la psychologie des personnages, une place plus importante pour les secondaires et une intrigue avec une trame visible, sur laquelle on peut réfléchir. Je pense toutefois m’être lancée en pensant à la résolution d’une enquête alors qu‘il s’agit surtout ici de savoir qui va faire quoi.

1 réflexion au sujet de “Tu me dois un meurtre – E. Cook”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s