Le royaume assassiné – A. Christo

Heyyy ! Me voici enfin avec mon avis concernant ce nouveau titre paru chez De Saxus au mois de novembre. C’était un livre que j’attendais avec grande impatience. L’histoire fait 500 pages et je pensais la dévorer très vite. Seulement… j’ai commencé le livre le 1er décembre et je le termine après 16 longs jours.

Résumé : Lira est la sirène la plus dangereuse de l’océan. Elle a déjà pris le cœur de dix-sept princes qui sont tombés sous son charme. Mais un jour, tout bascule lorsqu’elle tue l’une de ses semblables. Pour la punir, sa mère la Reine des Mers transforme Lira en ce qu’elle déteste le plus : une humaine. Elle lui donne alors jusqu’au solstice d’hiver pour lui apporter le cœur du Prince Elian, ou bien elle restera sous cette forme pour l’éternité. De son côté, le Prince considère l’océan comme sa vraie demeure, même s’il est l’héritier du plus grand des royaumes. Chasser les sirènes est sa raison d’être. Mais lorsqu’il sauve une jeune femme qui se noie, il est loin de se douter de sa vraie nature… Pour le remercier, elle lui promet de l’aider à trouver le moyen de détruire toutes les sirènes, mais peut-il vraiment lui faire confiance ?

Pour commencer, je dois dire que j’avais de très grosses attentes. J’adorais la couverture, je ne voyais que de bons avis passer. Je n’avais pas vraiment pris le temps de lire le résumé, mais je savais que c’était une réécriture plus sombre de la Petite Sirène. Alors, clairement, je ne connais pas le conte de base. Je ne l’ai pas lu et je ne crois même pas avoir vu le Disney. C’était donc vers une totale découverte que je me dirigeais. J’étais très impatiente de le lire, mais j’attendais le 1er décembre car je voulais le lire dans le cadre du Ho ho ho Challenge et bon… je ne pensais pas que ma lecture serait ainsi.

La traduction est parfois… douteuse. Non qu’il y ait la moindre faute, seulement la maison d’édition a voulu coller parfaitement à la VO et au niveau des temps, ça coince. Le français est une langue beaucoup plus riche que l’anglais et de ce fait, une traduction de la conjugaison est parfois compliquée.

L’histoire est au présent – ce qui me gêne considérablement dans de la fantasy VF – et on a parfois quelques passages au passé, sans que je n’ai trop saisi pourquoi. Parfois, c’était un flash back et un saut de ligne ou quelque chose comme ça le faisait bien comprendre. D’autres fois, je ne saisissais pas du tout pourquoi le passage n’était pas au présent comme le reste. Ce genre de choses m’a réellement sauté aux yeux durant les premières pages. C’était laborieux, ma lecture totalement décousue. Cependant, cette gêne s’atténue au fur et à mesure, puisque les personnages se concentrent uniquement sur le moment qu’ils vivent.

J’ai trouvé -et c’est propre au texte original- que les personnages manquaient de profondeur. Lira n’est pas attachante. Elle joue à la petite écervelée qui fait son caprice et sa romance avec le Prince arrive vraiment comme un cheveu sur la soupe. Je n’ai jamais trop vu de jeu de séduction entre eux. Elian ne pense qu’à naviguer et on parle beaucoup du fait qu’il est un tueur de sirène et qu’il ne veut pas rentrer chez lui, en Midas. Seulement, on pourrait penser qu’il y a autre chose qu’une soif d’aventure, mais ce n’est jamais abordé. Chaque personnage tourne très très longtemps en boucle sur ses objectifs sans qu’il ne se passe rien. On raconte un peu leur vie, oui, mais c’est lent. Il faut attendre au moins 250 pages – soit la moitié du livre – pour qu’il se passe quelque chose.

Le rythme commence alors à s’accélérer, puis arrive à son apogée à la fin du roman …. qui est bâclée, du coup. Dernier chapitre, bim bam résolution de l’intrigue et fin. C’est cousu de fil blanc dès le départ, on sait que ça va être comme ça. Seulement, j’aurais aimé qu’on prenne plus de temps, cette fois, qu’on détaille un peu plus les choses, les paroles (pas forcément les actes ou les pensées, qui eux prennent de la place). J’ai peut-être eu cette impression car je souhaitais réellement terminer ce livre. J’avais peur qu’il ne me mette dans une panne complète tant je n’accrochais finalement pas comme je le souhaitais.

Pour en revenir à la romance… elle est présente sans l’être. J’aime justement quand elle ne prend pas le dessus, mais il faut quand même qu’il y ait quelque chose. Soit je suis vraiment passée à côté, soit il n’y a quand même pas beaucoup à se mettre sous la dent à ce sujet. En fait, ça reste sur la lancée du fait que les personnages ne soient pas assez creusés et travaillés à mon goût. Mais je n’ai vu aucune attirance, aucune étincelle. Certaines choses m’ont également paru incohérentes (et je ne détaillerai pas pour ne pas spoiler). On m’avait vendu quelque chose de sombre et de mature, et je ne retrouve pas ça. On dirait que les personnages font des crises d’ado à longueur de temps. Alors certes, ils essaient de se piéger et ils jouent bien leur jeu (même si on voit à des kilomètres comment ça va se passer tant ils détaillent leur plan dans leurs pensées) mais ça manque de dynamisme.

Je reste tout de même sur une note de 3/5 pour les points suivants : l’objet livre est splendide et je suis ravie de voir que ce titre est accessible en français car énormément de lecteurs l’attendaient (et j’ai vu énormément d’avis positifs, même si le mien est mitigé). L’intrigue est intéressante. On mélange pirates, sirènes, océan et terre. Les mythes et légendes sont très cool, il y a des scènes d’action vraiment sympas et je me suis prise au jeu dès les 300 premières pages passées. La romance n’est pas étouffante (au contraire même) et la fantasy est là.

En fait, on a 500 pages, mais ça manque de développement pour pas mal de choses. J’aurais aimé que Elian, Lira et la Reine des Mers soient travaillés +++++ En savoir plus sur le passé de la Reine des Mers pour mieux la comprendre aurait été génial, par exemple. Les personnages secondaires, comme l’équipage de Elian, sont super cools en revanche, et on a toutes les explications nécessaires (notamment sur leur passé).

Du coup, c’est un peu bizarre, comme ratio, car des points pas forcément primordiaux sont vraiment travaillés, mais pas ceux qui mériteraient qu’on s’y attarde. Je suis donc mitigée et c’est vrai que ça me désole un peu car j’en attendais vraiment beaucoup. Tout n’est vraiment pas dû à la traduction mais bel et bien à l’histoire de base. Je n’aurais peut-être pas saisi tous ces points en anglais, où je me fais encore la main, mais en français, cette lecture n’atteint pas le niveau que je lui espérais. J’ai cependant hâte de voir les avis des lecteurs de ce livre !

Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé !

8 réflexions au sujet de “Le royaume assassiné – A. Christo”

  1. Je suis d’accord avec toi pour la traduction. J’ai été très perturbée par les temps et quelques dialogues, même si ça s’est amélioré passé le milieu (peut-être parce que je m’étais habituée). J’ai aussi trouvé la fin un peu brouillon et la romance un peu trop légère, mais je ne suis pas déçue comme toi. J’ai bien aimé Lyra et Elian, mais j’ai surtout accroché avec les personnages secondaires. J’espère que ta prochaine lecture te plaira plus !

    Aimé par 1 personne

    1. Justement, je me suis aussi posée la question si c’était l’habitude ou si c’était parce qu’il y avait une réelle amélioration.. C’est chouette si tu n’es pas déçue en tout cas ! Je pense que j’avais des attentes vraiment trop hautes, en pensant qu’on retrouverait quelque chose d’aussi sombre et complexe que Nevernight chez le même éditeur, ou d’aussi travaillé que The Bone Season. J’ai adoré ces deux lectures et j’avais donc de très hautes attentes… Trop, forcément, sans nécessairement prendre en compte que déjà le résumé livrait quelque chose qui allait être totalement différent mdrr.
      Comme toi, j’ai davantage accroché avec les personnages secondaires.
      Merci ! Pour l’heure j’ai commencé une romance de chez Black Ink et ça me plait héhé !

      J’aime

  2. Je suis d’accord avec toi pour la traduction. J’ai été très perturbée par les temps et quelques dialogues, mais ça s’est amélioré passé le milieu (peut-être parce que je m’étais habituée). J’ai aussi trouvé la fin un peu brouillonne et la romance un peu trop légère, mais je ne suis pas déçue comme toi. J’ai bien aimé Lyra et Elian, et j’ai surtout accroché aux personnages secondaires. J’espère que ta prochaine lecture te plaira plus !

    Aimé par 2 personnes

  3. Je ne lisais que de bons avis, je suis rassurée de lire le tien 😄 Je viens de le commencer et je ressens déjà le manque de développement autour des personnages. Je ne vois Lira que comme une ado en crise et Elias est trop en boucle sur le fait que son bateau en mer est sa seule maison et qu’être prince ne lui correspond pas. Je vais continuer, mais pour le moment, je m’ennuie…

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends totalement ce que tu veux dire, j’ai eu les mêmes impressions au départ. J’avoue que le prince s’améliore -mais tout juste- en revanche la sirène… Bref je te souhaite bon courage pour la suite de ta lecture ! Normalement les choses et le rythme sont mieux après avoir dépassé la moitié du roman donc j’espère que ta lecture sera cool à partir de ce moment là 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s