Bilan de milieu d’année

Je n’ai jamais fait ce genre de bilan, mais j’ai vu passer ce type d’article dernièrement et je me suis finalement décidée à tenter l’expérience. Même si le milieu de l’année se situe en juin, il est vrai que je l’ai toujours attribué au mois de juillet. Mon mois de naissance, mais aussi le premier mois des vacances. Je compte toujours en année scolaire, d’un côté, et j’ai toujours vu mon milieu d’année comme juillet. J’ai donc du retard sur le véritable calendrier, mais on va dire qu’il n’est jamais trop tard. 

Grâce à Bookstagram, aux discussions que j’ai pu avoir avec d’autres lecteurs et aux recherches que j’ai pu faire pour mieux comprendre certaines distinctions, je me suis aperçue que j’aimais la fantasy et que c’était d’ailleurs l’un des genres que je lisais le plus. Je criais sur tous les toits que je n’aimais pas ça et que je ne lisais que du fantastique … faux ! J’ai compris la différence (enfin je crois) entre les différents genres du style et en fait, j’aime énormément l’urban fantasy. C’est celle qui se rapporte au médiéval ou à des univers trop éloignés qui me déplait et que je ne lis pas.

En cette première moitié, je me suis également lancée dans la lecture en anglais, la VO. Après l’Enfant maudit l’année de sa sortie, j’ai continué avec les Heartstopper. Aujourd’hui, je viens de me lancer dans mon troisième roman en VO, le dernier tome de la saga Caraval qui ne sera pas traduit. Un roman de fantasy qui me faisait peur, de par la fin d’une saga que j’affectionne, mais aussi par le niveau que cela pouvait demander. Je suis fière et très heureuse de pouvoir me dire que je suis capable de lire en VO. Certains livres me tentent énormément et ne seront jamais traduits. D’autres sont abandonnés en cours de route. D’autres encore sont remaniés comme si finalement on nous présentait des bouquins différents. Enfin, les couvertures VF sont parfois vraiment mauvaises en comparaison avec les VO. J’aime alors de jolis livres-objets dans ma bibliothèque. Je suis aussi une adepte des boxes livresques anglophones, et je sais aujourd’hui qu’il me sera possible de lire les bouquins qui vont avec. C’est un grand pas dans ma vie de lectrice que je suis vraiment heureuse d’avoir franchi.

Du côté de Instagram, c’est aussi un nouveau cap pour moi. Je me suis lancée dans la photographie en extérieur. Pendant le confinement, c’est ma maman que j’ai placé devant l’objectif tout en la guidant pendant des plombes pour obtenir le résultat. Le reste du temps, c’est avec ma fidèle colocataire ou parfois ma meilleure amie que les shooting se réalisent. J’aime énormément le rendu final de mon compte, alternant les photos en extérieur et en intérieur. Je me sens plus libre dans la création, plus inventive et plus aventureuse. Et ce nouvel agencement m’a également poussé à en faire davantage avec mon appareil photo. Si je prends mes photos d’intérieur en général avec mon iPhone (parfois avec l’appareil), j’adore rechercher des idées, cadrer, retoucher et cela m’a donné l’envie de faire davantage de photo. Paysage, animaux, nature, tout y passe dès que j’ai un petit moment, et je vois déjà les progrès. Je m’amuse et j’aimerais en faire davantage encore par la suite.

Pour revenir à la lecture, cette année 2020 a été le début des partenariats. Sélectionnée par Page Turner en octobre 2019, je suis plus que ravie de cette association. J’ai pu découvrir une CM adorable avec un fonctionnement dynamique et de nouvelles sorties absolument géniales. Cette première expérience est plus que satisfaisante et je suis comblée de pouvoir « travailler » avec eux.
J’ai également eu la chance de pouvoir collaborer avec Casterman, notamment en vous parlant de Aurora Squad en début d’année. La ME bosse actuellement sur une prochaine sortie qui va faire des étincelles et dont j’ai hâte de vous parler plus en profondeur !
Plus récemment, c’est avec Urban Link que je me suis associée et grâce à qui j’ai pu découvrir les comics. Des super-héroïnes dont je ne connaissais que le nom, des graphiques époustouflants, c’est une nouveauté pour moi et je suis heureuse de m’intéresser davantage à ce format de lecture. J’ai aujourd’hui une petite collection de comics et de romans graphiques, tous dévorés avec avidité, et je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin.
Enfin, la nouvelle est tombée il y a quelques jours. Après une petite campagne de recrutement à laquelle j’avais participé, c’est aux côtés de Sarbacane que je vais également évoluer. Je n’avais jamais présenté aucun titre de cette ME sur mon compte et il me tarde de découvrir et de vous parler de leurs parutions qui me semblent dans l’air du temps et qui me mettent l’eau à la bouche.
En bref, c’est une année chargée mais bénéfique car je ne retire que du positif de tout cela. Je suis extrêmement reconnaissante de la chance qui s’offre à moi et je remercie du fond du cœur toutes les ME qui me permettent d’avancer à leurs côtés.

Côté real life, je vais entamer en septembre ma dernière année d’étude avant l’obtention de mon diplôme de docteur vétérinaire. Un rêve d’enfant qui se réalise et qui m’a demandé beaucoup de sacrifices mais dont je vois enfin le bout et la libération. C’est l’heure aux projets pour moi, réfléchissant à mon avenir en tant que future active sur le marché du travail. J’ai déjà quelques idées, surtout qu’il me reste au minimum six ans de spécialité derrière qui attendent sagement (heureusement, je peux travailler tout en continuant mes formations, ouf !). Il me tarde de tenir le diplôme entre mes mains, mais je ne souhaite pas quitter la belle vie d’étudiant, avec les jolis mois de vacances d’été et la possibilité de rester au lit au lieu de rejoindre les bancs de la fac quand on a fait la fête toute la nuit ! Malgré tout, j’ai effectué un stage par chez moi durant le mois de juillet où j’ai pu mettre en pratique énormément de choses et olala, j’ai adoré. Je me suis vraiment amusée, j’ai appris plein de choses et j’ai surtout revu à la baisse mes angoisses concernant le métier en lui-même. Je me sens beaucoup plus confiante et à l’aise à l’idée de me mettre à bosser seule dans peu de temps.

Le confinement, de mon côté, a été très positif. J’ai pu me reposer après des semaines de grosse fatigue causée par les heures de clinique que j’ai enchaînées. Les cours en ligne étaient très chouettes, les prof vraiment attentifs à nos besoins. Les groupes de classe se sont déchaînés et on s’est bien marré avec les copains malgré la distance. Il me tarde de les revoir si la situation nous le permet à la rentrée prochaine. Le confinement m’a permis de prendre du temps pour moi, de bien me mettre à jour dans mes révisions et surtout, de lire énormément. J’avais grandement fait baisser ma PAL avant de la faire exploser avec toutes les sorties qui nous attendaient à partir de mai. Par contre, j’ai fait du sport pratiquement tous les jours grâce aux petits appareils que j’ai à la maison et le vélo d’appartement et ça, c’était vraiment cool aussi.

J’ai pu me mettre à jour dans de nombreuses séries, en découvrir de nouvelles, mais je dois dire que je suis encore un peu à la traîne. Et ce n’est pas l’été qui m’aide beaucoup, entre toutes les sorties et les livres à lire ! Mais petit à petit, je vais vaincre ! (on y croit, au moins).

Être en France depuis mars me fait énormément de bien. Je retrouve toutes mes marques et mes habitudes. Je me sens bien physiquement et moralement. Mon chien est avec moi 24/24 et je peux aller voir ma jument tous les jours. Même si on a encore parfois de mauvaises séances, ces derniers mois ne sont que du bonheur. On a enfin pu reprendre les concours de saut et je nous sens beaucoup plus en forme que durant l’année où je ne la vois qu’un week-end sur deux. En juin, nous avons fêté nos neuf premières années de vie commune qui compte bien continuer éternellement.

Bref, je crois que c’est un bilan très positif. Il ne me semble pas avoir de négatif à ajouter pour cet article. Ou peut-être le fait que tous mes concerts ont été reportés ? Que des évènements sont incertains ? Je me dis que ce n’est que partie remise et que tout aura encore une meilleure saveur le moment venu. En attendant, je garde précieusement mon ticket pour le concert de Harry Styles en février prochain, et j’ai déjà réservé mes dates pour le salon du cheval de Lyon en octobre et le salon du livre de Montreuil en décembre. Je me tâte encore pour le festival New Romance à Nice en septembre, car cela va dépendre de ma rentrée scolaire … Mais j’aimerais beaucoup y faire un tour pour rencontrer Gaia Alexia, qui a été une belle révélation parmi les romances.

J’espère en tout cas qu’on pourra se voir sur l’un des salons. Plein de bisous à tout le monde, en espérant que vos bilans sont aussi ensoleillés et positifs que le mien !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s