Les roches rouges – O. Adam

Hello ! On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un petit roman qui sort le 4 juin chez Collection R, que je remercie ainsi que NetGalley France pour l’envoi de ce titre.

J’avais vraiment adoré La tête sous l’eau qui m’avait permis de découvrir l’auteur et j’étais donc trop contente qu’un nouveau roman sorte. De plus, la couverture me donnait clairement envie.

les-roches-rouges

Un peu dans le même style, le roman Les roches rouges se concentre sur Antoine, un garçon de dix-huit ans qui sort plus ou moins avec Leila, en couple avec un type pas forcément très rigolo et qui a la responsabilité d’un petit bambin de quelques années. L’histoire se concentre sur une suite logique d’éléments et n’a, je crois, pas pour but de faire rire ou sourire. Le drame est présent et, pour ceux qui le désirent, voici la liste des TW principaux (faut surligner) : (pédophile, violence conjugale, décès, meurtre).

La plume de l’auteur est une fois de plus très agréable et nous entraîne dans l’aventure avec facilité. Je la trouve parfois crue et pourtant sensible et c’est ce qui donne un charme tout particulier à l’histoire. Si je ne me suis pas forcément attachée aux personnages, et si j’ai trouvé que l’intrigue principale était un peu floue, j’ai pourtant passé un moment plutôt agréable. Les émotions sont brutes et naturelles, et le drame est bien présent. Je ne suis pas certaine que ce livre puisse convenir à tout le monde. Il faut un certain mood pour le lire, même si l’ambiance estivale et les paysages de la Côte d’Azur nous dépeignent un sentiment de vacances. C’est particulier et contradictoire à la fois, mais c’est un contraste intéressant.

Je dois dire qu’il était assez facile de voir les choses venir et j’espérais peut-être quelque chose d’un peu plus construit ou difficile. Cependant, ce sont surtout les émotions qui sont à saisir ici, et c’est un pari réussi. En peu de pages, on comprend ce que l’auteur veut nous faire ressentir et nous plonge dans une ambiance que j’ai perçu comme presque rétro (un peu à la Call Me By Your Name ou My Beautiful Boy), et c’est ce que j’ai le plus apprécié.

En elle-même, l’histoire ne raconte finalement pas grand-chose et ne surprendra personne. Tout ce qui découle reste logique et indubitable. Pour autant, c’est le reste qu’il faut voir. J’ai passé un moment très sympathique devant cette lecture que se termine rapidement et sur une note plutôt gaie ou en tout cas, plus colorée. Leila est un personnage qui m’a semblé plus attachant qu’Antoine et plus fort aussi. Quant à Lise, elle reste dans le mystère, ce qui est également un des charmes de l’écriture de l’auteur, mais j’avoue que j’aurais beaucoup aimé en apprendre davantage à son sujet.

Pour conclure, je dirai que c’est une lecture estivale à coup sûr, mais qu’il faudra caser entre d’autres plus gaies et légères. Cette histoire n’est pas là pour vous faire rire, c’est clair, mais elle a le mérite de représenter des choses de façon directe avec une plume intéressante, accessible et qui nous marque.

1 réflexion au sujet de “Les roches rouges – O. Adam”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s