L’empire de Jade – E. Ariny

L’empire de Jade a atterri dans ma wish list le jour-même où Ellie a annoncé la date de sortie. Il m’a fallu un petit moment pour pouvoir me le procurer mais, une fois entre mes mains, je m’y suis directement plongée. Il représente ma dernière lecture pour le mois de mars 2020, qui comptabilise 8 livres lus.

France, 17e siècle

Jade n’est qu’une enfant lorsqu’elle apprend que sa vie a été décidée pour elle. Son père l’a fiancée au fils d’un partenaire commercial en Chine. La jeune fille grandit dans l’ombre de cette menace, déchirée entre ses envies de rébellion et la passion qu’elle se découvre peu à peu pour cette culture extraordinaire.

Très vite, elle est forcée de constater que son nouveau foyer est un pays gouverné par des règles qui lui sont inconnues, un pays où la haine et la jalousie peuvent se cacher derrière le plus beau des sourires.

Incapable de discerner l’allié de l’ennemi, incapable de surmonter la peur que lui inspire son mystérieux fiancé, Jade devra lutter afin de trouver sa place dans cette nouvelle vie.

l-empire-de-jade-livre-1-1299740

Je dois bien l’avouer, ce livre constituait un challenge pour moi. Il est très rare que je m’intéresse à des histoires se passant plusieurs siècles plus tôt. En dehors de Harry Potter, je ne suis d’ailleurs pas certaine d’avoir lu des histoires se passant avant les années 2000 (de mon plein gré, parce que les fichus classiques qu’on a dû lire au lycée et au collège, ça compte pas). Ajoutons à cela l’aventure vers un pays que je ne connais pas du tout, et c’était un gros pari.

Le roman est divisé en deux parties, et je dois avouer que le demi point qu’il manque, c’est pour la première. Je l’ai trouvé très introductive, peut-être un peu trop longue et trop lente. J’attendais l’action avec impatience et je n’avais pas l’impression qu’il se passait grand-chose. Mine de rien, une fois celle-ci terminée, tout s’est enchaîné d’une façon où je n’ai plus pu lâcher le bouquin.

Jade est un personnage tout en nuance profondément humain et courageux. C’est une jeune femme que l’on ne comprend pas toujours, et qui ne sait pas forcément comment mener les choses, mais qui a une réelle progression tout au long du récit. Elle ne perd pas ses valeurs et nous présente avec ses yeux d’européenne, une culture dont personnellement je ne savais rien.

Cette seconde partie, justement, m’a appris énormément. Elle me donne envie de m’intéresser davantage à la Chine d’autrefois, à leurs traditions et leur histoire. Les paysages que l’on nous décrit sont magnifiques et les personnages ont tous quelque chose à apporter. Je n’ai pas l’impression d’en avoir déjà vu de tels ailleurs, sans doute parce que l’époque est très bien rapportée ici et parce qu’ils possèdent des valeurs qu’on retrouve peu dans les lectures contemporaines.

La romance qui devrait être exposée avec ce mariage n’est pas au cœur de l’histoire. Elle est présente, essentielle, distillée partout, mais d’une façon qui ne rend pas la chose trop lourde. De plus, le temps s’écoule avant que quelque chose n’avance, et c’est exactement ce qu’il manque aux romances actuelles. Celle-ci est crédible et belle. On peut presque l’envier, si l’on enlève l’arrangement qui a mené à cette union.

La plume de Ellie est douce et presque mélancolique : elle colle à merveille avec un récit se passant au 17ème siècle. J’ai été transportée du début à la fin, et je ne peux qu’apprécier la correction irréprochable, la qualité de cette écriture et des tournures utilisées. Ellie a réussi le pari d’animer des personnages tout en nous transportant vers un univers que l’on voit peu. J’ai désormais hâte de pouvoir apercevoir quelques extraits du tome II, qu’il me tarde de lire ! Je suis déjà triste de quitter nos personnages.

Vous l’aurez donc compris, j’ai été comblée par ma lecture. Je n’en attendais pas autant. Ellie a tout fait au mieux : de la sublime couverture à la mise en page, c’est un petit bijou qui se livre à vous et sans doute l’une des meilleures lectures en auto-édition que j’ai pu lire. Je vous recommande donc de foncer à 100%, surtout que le livre est dispo en ebook (parfait pour le confinement donc héhé).

 

2 réflexions au sujet de “L’empire de Jade – E. Ariny”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s