Eve of man – G & T Fletcher

Hello ! Nouvel article aujourd’hui pour vous parler d’un livre qui sort le 19 février prochain chez Milan et qui semble très attendu !

Eve of Man, c’est l’histoire d’une société dans laquelle aucune femme ne donne naissance à de petites filles. Seuls des garçons naissent. Après cinquante ans de recherche, sans comprendre et sans trouver de remède, un couple met finalement au monde une petite fille, Ève, qui va alors se voir confier le sort de l’humanité.

38467635._UY999_SS999_

Au départ, j’étais un peu sceptique. Le prologue était écrit dans une plume soignée et travaillée, qui ne semblait même presque pas naturelle. J’ai eu aussi un peu de mal avec les dialogues, qui me semblaient faux ou trop surjoués, à cause des tournures (Dois-tu … que veux-tu …). Je suis habituée à un langage plus familier dans les dialogues (tu dois, qu’est-ce que tu veux etc…), à un langage qu’on parle tous, et qui sonne donc plus juste pour moi. Néanmoins, après un laps de temps, je m’y suis fait et la lecture est devenue plus limpide pour moi.

L’univers en lui-même m’a clairement gêné. J’étais mal à l’aise parce qu’il y a derrière cette histoire de monde sans femme une vérité que les gens refusent encore de voir : les inégalités homme-femme, l’insécurité des femmes à cause du comportement des hommes, leur incapacité à gérer les choses seuls etc.. Un monde qui finalement, dépeint exactement celui d’aujourd’hui, et qui fait froid dans le dos. On a également d’un autre côté la façon dont on traite les femmes dans l’histoire, à savoir comme de véritables poches à bébé, qui doivent subir examens sur examens pour enfanter avant d’être mises au rebut parce qu’elles sont trop âgées. L’arrivée de Eve ne change pas vraiment la donne, et Eve est cantonnée pour mieux servir de mère par la suite. Enfin, la technologie se mêle aussi à l’évolution, puisque des hologrammes existent ainsi que d’autres inventions … particulières.

Durant les tout premiers chapitres, j’étais un peu perdue. On parlait de femme, alors qu’il me semblait qu’il n’y avait que Eve dans cette tranche d’âge là. Puis on comprend un peu plus loin, et c’est assez horrifique, je trouve. Finalement, c’est clair, la femme ne sert qu’à enfanter, et les hommes peuvent tout faire et tout gérer. C’était clairement un sentiment horrible et j’étais vraiment gênée. Mine de rien, je continuais à dévorer ce livre, à tourner les pages les unes après les autres, et j’ai finalement terminé ma lecture en très peu de temps. Vraiment très peu de temps.

Les choses ont commencé à se délier petit à petit, et les théories du complot sont apparues. L’intrigue a pris un nouveau tournant et les choses sont allées plus vite. A partir de cet instant, impossible de décrocher. Pourtant, je n’ai pas l’impression de m’être réellement attachée aux personnages. Peut-être à cause de cette société qui leur impose une place de laquelle il est excessivement difficile de se soustraire. Je ne sais pas, mais toujours est-il que la seconde partie du bouquin m’a énormément plue. On s’enfonce dans des secrets et des découvertes complotistes, dans un monde mine de rien plus humain.

Cette saga est une trilogie, de ce que j’ai pu voir, et je pense qu’elle promet de belles choses. La fin laisse clairement envisager un tas de possibilités et il me tarde de voir la façon dont elles seront exploitées. Prise de conscience, découvertes scientifiques, monde pseudo post-apocalyptique … il y a vraiment de quoi faire, et je me demande ce que les auteurs ont choisi comme tournure.

Enfin la relation entre Bram et Eve est particulière, c’est clair, on ne peut pas le nier. Je ne sais pas encore trop quoi en penser pour le moment. Ça ne m’a pas dérangé, mais un poil quand même. Elle est atypique et fondée sur de mauvaises bases, sans doute, peut-être aussi un poil trop facile également, voire trop rapide. Mais en même temps … pas tellement non plus. C’est plutôt complexe et, là aussi, il me tarde de voir la direction que vont prendre les autres tomes. En plus, j’ai énormément de questions, notamment sur certains personnages. J’ai donc vraiment vraiment hâte de pouvoir lire la suite (mais il va falloir attendre mdr).

En bref, un premier tome qui propose un univers sombre, mature, dépaysant et révoltant également. Tout à la fois. On se sent gêné, énervé, humilié, captivé … C’est un énorme mélange d’émotions et c’est donc un pari réussi. Même si on ressent des trucs pas toujours cool, on ressent, et c’est l’essentiel selon moi. Puis, qui sait, ça pourrait peut-être aussi amener à quelques prises de conscience. Je ne conseillerai pas ce livre à tout le monde, à cause justement de ce qu’on ressent et de certaines réactions de l’héroïne, mais mine de rien, il vaut le détour et le coup d’oeil. En tout cas, personnellement, je valide, et j’ai hâte de lire vos avis !

Merci beaucoup à Page Turner pour l’envoi de ce livre ! 

3 réflexions au sujet de “Eve of man – G & T Fletcher”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s