Everless – S. Holland

Hello hello ! Nouvelle lecture pour débuter la semaine. Une autre dystopie aux allures un peu fantaisy … Je ne sais pas trop si on peut parler de dystopie, ici, mais voici la définition d’une dystopie : Une dystopie est un récit de fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle façon qu’elle empêche ses membres d’atteindre le bonheur. Du coup … pour moi ça colle !

Everless, ça parle d’un univers où l’argent, c’est en fait du temps. A chaque fois que vous devez payer quelque chose, c’est avec votre sang. On vous prendre des jours, des mois, des années de votre vie. La Reine et les Nobles, eux, peuvent vivre des siècles, puisqu’ils sont riches. Les paysans, en revanche, peinent à survivre. Julie est fille de forgeron. Lorsque son père, qui a déjà donné plusieurs mois de sa vie pour payer leurs dettes, commence à montrer de vrais signes de fatigue, Julie décide de postuler pour travailler à Everless. A ses risques et périls, car son père l’avait bien formellement déconseillé de s’y rendre…

everless-1181141-264-432

Je ne peux pas vous en dire plus, pour ne pas vous gâcher la surprise. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre en commençant cette histoire, surtout que je n’avais pas lu de résumé, mais j’ai beaucoup aimé ce que j’ai découvert ici. On est dans une idée plutôt originale qui reprend les codes qui marchent bien et qui, en général, me plaisent pas mal.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Julie, intrépide et décidée à connaître la vérité. Il est de plus en plus fréquent que les personnages féminins me plaisent et ça, c’est grâce à leur force de caractère. Ici, on ne s’embarrasse pas de sentiments et de fanfreluches. Julie est déterminée et montre du courage et de la force. Malgré tout, elle reste à taille humaine, car elle possède des faiblesses et, mine de rien, des émotions. On s’attache très vite à elle et on se rend compte au fil de l’histoire que les personnages ne sont pas tels qu’on pensait au départ. J’ai été choquée par certaines révélations, je ne m’y attendais pas du tout. J’ai commencé à haïr des personnages que j’avais adoré, et je me suis prise d’affection pour ceux que je détestais au départ. C’est un retournement plutôt fou, qui arrive petit à petit dans l’histoire.

Le rythme est très correct, peut-être un peu croissant vers la fin, mais je n’ai pas vu les pages défiler. J’ai adoré cette lecture dès le début et je me suis totalement immergée dans cet univers. La suite, Evermore, sort le 12 février prochain chez Bayard, en France, et autant vous dire que je vais la commencer sitôt l’article en ligne. Le suspens est à son comble et j’ai beaucoup d’attentes concernant cette suite.

J’ai eu l’impression de voir quelques clins d’oeil à des sagas que j’ai pu lire par le passé … mais est-ce seulement parce que j’en ai parlé récemment ? Dans tous les cas, je ne crois pas avoir de comparaison pour Everless, c’est un univers propre qui n’a rien à envier à personne. Sarah Holland nous propose un mélange mature et sombre sur un fond de contes, de noblesse et de mystères. Il me tarde vraiment d’en savoir plus et je vous recommande à 100% ce premier tome.

Je vous l’avoue, quand il est sorti, il ne me tentait pas du tout. Cependant, j’ai eu envie de tenter l’expérience, et je l’ai lu en très très peu de temps. J’ai adhéré totalement et je suis bien contente de ne pas être passée à côté de cette belle saga !

Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à m’en parler !

 

Merci aux éditions Bayard pour l’envoi de ce livre

3 réflexions au sujet de “Everless – S. Holland”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s