Le joyau T1 – A. Ewing

Dernier livre de ma PAL du Bookstasorcier dont je dois vous parler. Le joyau, c’est une dystopie que j’ai connu grâce à la promo de Collection R, avec le premier tome à 9,90€. Sans cela, je ne sais pas si j’aurais réellement jeté un oeil à ce livre. La couverture est très belle, mais elle me rappelle un peu trop le style princesse Disney, et je n’aurais jamais été trop tentée. Malgré tout, je l’avais acheté sans même lire le résumé, une fois de plus.

J’ai donc lu ce livre sans savoir à quoi m’attendre, mais j’ai accroché dès le départ. Le style est fluide et la dystopie qui est présentée est intéressante. Ici, les riches nobles ne peuvent plus avoir d’enfant, car ces derniers naissent avec d’horribles déformations, qu’elles sont physiques et visibles, ou internes. Seules les femmes « paysannes » sont en mesure de procréer (possédant des sortes de dons) et sont donc retirées à leur famille pour être éduquée dans des écoles spéciales. Vint ensuite une vente aux enchères où chaque « mère-porteuse » porte un numéro et est vendue aux familles de riches qui souhaitent faire naître un enfant.

CVT_Le-joyau-tome-1_7745

En gros, c’est l’idée, et j’ai trouvé que c’était bien détaillé. Je ne me suis pas ennuyée pendant ma lecture, car il se passe pas mal de choses et l’univers est intéressant. On ne sait pas tout avec ce premier tome, mais j’aime bien le schéma et les personnages qui sont présentés. C’est assez mature et parfois plutôt sombre, et ça rend les choses plus profondes et plus plausibles.

Ce premier tome n’est pas trop introductif, il se passe quand même des choses, mais on reste sur un gros suspens, malgré tout. J’ai donc hâte de continuer avec les deux autres tomes qui ont été traduits. Il me semble qu’il existe d’autres livres de cette saga, mais qui ne sont pas présentés chez Collection R, et il me semble que ce sont des tomes 1,5 ou 0,5, des trucs dans le style, donc qui ne sont pas vraiment inclus dans la trilogie. Des bonus, peut-être ?

Si certains choses sont assez faciles à deviner, j’ai eu malgré tout quelques surprises et j’ai trouvé l’idée originale. C’est la première fois que je lis quelque chose dans le genre, et on mélange un style relativement fantasy (par rapport aux dons des femmes porteuses)  avec de la dystopie ainsi que quelques techniques futuristes (procédés médicaux). C’est donc un gros mix et tout se marie plutôt bien. Le pari est réussi, en tout cas. J’espère avoir les réponses à mes questions dans les deux prochains volets. En tout cas, c’est une saga que je vous recommande et qui se lit très vite !

6 réflexions au sujet de “Le joyau T1 – A. Ewing”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s