Et ils meurent tous les deux à la fin – A. Silvera

Hello ! Peu de temps après ma lecture de « tu ne m’as laissé que notre histoire » j’ai enfin sorti et ils meurent tous les deux à la fin de ma PAL. Deux Adam Silvera en une semaine, on dirait bien. Et je crois que mes espérances étaient si hautes que j’en ressors un peu déçue.

Ici, c’est l’histoire de Rufus et Mateo, deux ado qui reçoivent l’appel fatal, celui qui leur annonce qu’ils vont mourir dans les prochaines 24h. J’avais mis ce livre dans ma PAL du Bookstasorcier dans la catégorie « un livre qui vous fait pleurer » et bon, c’est raté. Je n’ai pas versé une seule larme et j’ai été complètement insensible au truc.

CVT_Et-ils-meurent-tous-les-deux-a-la-fin_2327

Un peu comme la Faucheuse, j’ai été un peu gênée par le thème. Je ressentais une boule au ventre, sans doute parce que j’ai horreur de parler des mots programmées etc.. C’est quelque chose de véritablement angoissant, et j’ai donc trouvé ce livre déplaisant à lire pour cela. Le thème ne me convenait pas.

De plus, je ne me suis pas forcément attachée aux personnages, et les secondaires me semblaient parfois même de trop dans l’histoire. Comme s’ils étaient égoïstes et comme s’ils n’avaient rien à faire au milieu. J’attendais davantage de l’interaction entre Rufus et Mateo et au final, mes attentes n’ont pas été comblées. J’ai trouvé que l’histoire était lente et longue et qu’il ne se passait finalement pas grand-chose. Ils essaient d’avancer dans leur dernière journée en faisant un tas de choses mais bon, j’ai l’impression quand même de m’être un peu ennuyée. En fait, je ne sais pas trop ce que j’attendais de ce livre, mais sans doute autre chose.

Résultat, je reste un peu sur ma faim. J’ai tourné les pages en continuant à regarder le nombre de % de lecture qu’il me restait. Pas ouf. Je pense que je ne suis pas du tout sensible à ce genre d’histoire. Il me faut un drame déjà établi ou alors une surprise. Un personnage qui meurt après qu’on se soit attaché à lui, à un moment où on ne s’y attend pas. Un peu comme dans Harry Potter. Ou même dans les sagas de dystopie (sur mes trois favorites y’en a pas une seule qui m’a pas fait verser une larme). Ou encore dans les romances qui ne finissent pas à l’eau de rose. Bref, ici, tout était programmé, et je pense qu’il n’y avait pas de surprise à attendre. Je voulais savoir comment ils allaient mourir, bien sûr, mais je n’ai pas été triste.

En clair, ce genre de lecture n’est pas pour moi. Je pense qu’ils méritent les notes qu’on lui donne si on est sensible à ce genre de littérature et de sujet. La plume est agréable, bien sûr, mais je lui préfère Tu ne m’as laissé que notre histoire, qui m’a déjà davantage touché. Je ne sais pas vraiment quoi penser de ça, mais en tout cas, je l’ai au moins enfin sorti de ma PAL !

1 réflexion au sujet de “Et ils meurent tous les deux à la fin – A. Silvera”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s