Sortie 32.b – A. Da Silva

Heyy ! Je ne connaissais pas du tout ce livre avant de le trouver à la librairie, et le résumé m’a beaucoup intrigué. On parle ici de voyageurs coincés sur l’autoroute française A6-A7. Les sorties sont bloquées et il n’a aucune autre solution que de continuer à rouler. De plus, des bizarreries sont de plus en plus fréquentes au cours de cette aventure, à commencer par des oiseaux figés dans le ciel, ou des vaches au milieu de la route.

Si la quatrième de couverture m’avait énormément donné envie d’en savoir plus, j’ai finalement été plutôt déçue. L’histoire se met très vite en place et les premières choses étranges arrivent rapidement. Le suspens a commencé à monter crescendo, et j’avais toujours plus d’hypothèses en tête.

9782812618895.jpg

J’en avais même beaucoup, d’ailleurs, mais je ne m’attendais absolument pas à ce que l’auteur choisisse cette voie de réponse. La façon dont les évènements sont expliqués me laisse un peu perplexe. J’ai l’impression que c’est un choix de facilité, alors qu’il demande malgré tout un certain travail. En fait, le schéma me semble déjà vu, en particulier au cinéma. J’ai plutôt l’impression d’être dans de la SF que dans du fantastique, là où est classé le bouquin.

La fin m’a clairement refroidie. Si j’avais apprécié ma lecture jusqu’au ¾ du bouquin, ce n’est pas le cas des derniers chapitres. J’ai trouvé que tout était trop WTF, trop superficiel, et la fin n’en est pas une à mon goût. Je ne sais pas du tout si ce livre est un OS ou une saga mais, puisque rien n’est mentionné, j’ai comme l’impression qu’il s’agit d’un tome unique. Je m’attendais vraiment à un dénouement clair et précis. Pas forcément à un happy-end, ni à un bad-end. Juste une vraie fin.

Les personnages ne sont pas vraiment attachants mais, en même temps, je pense qu’ils sont là simplement pour donner de la présence à l’histoire. Beaucoup ont un passé qui n’est pas vraiment développé, alors qu’on ne parle que de ça dans les premiers chapitres. Le rythme est tout de même agréable et ne change pas toutes les 3 pages, donc ça c’est cool. Idem pour la plume de l’auteur qui, à part quelques petites figures lourdes de temps en temps, est vraiment chouette. On se fond facilement dans l’histoire et on imagine parfaitement les choses.

Autre petite déception à mon goût, c’est le fait de caser de la pseudo-romance. C’est pas vraiment le lieu, pas vraiment adapté. Surtout qu’elle est un peu là comme un cheveu sur la soupe, un peu le coup de foudre dans un monde apocalyptique … l’histoire de ce côté-ci est trop simple et trop rapide.

De plus, le gore est vraiment au rendez-vous. C’est l’apocalypse, clairement, et je ne m’attendais pas à arriver dans un monde comme celui-ci. Si ça ne m’a pas réellement ébranlé, je pense que certaines descriptions peuvent heurter les plus sensibles, et ne sont pas toujours nécessaires.

En gros, j’ai l’impression d’avoir un mix de pleins d’univers à la fois, dans un joyeux mélange qui ne s’accorde pas vraiment. Le résumé me semble proposer autre chose qu’une dérive ainsi. Si l’idée peut plaire, je sais que ce n’est pas mon genre de lecture et bon, ça contribue fortement à ma déception.

Ce livre me fait un peu penser au film Lucy : tout semble ok au départ, puis on part sur de l’énorme WTF. Ici, c’est pareil …

1 réflexion au sujet de “Sortie 32.b – A. Da Silva”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s