Abandonner une lecture

Heyy ! Il y a quelques jours, j’ai abandonné un livre et l’idée de faire cet article m’est apparue. J’en ai déjà lu plusieurs sur le sujet, mais je n’ai jamais donné mon propre point de vue sur la chose. Je me suis donc dit que c’était le moment de le faire, après quelques hésitations.

Personnellement, je pars du principe que oui, on peut abandonner un livre. C’est dit, c’est clair et c’est net. Pourquoi se forcer à lire quelque chose qui ne nous plait pas, qui nous gêne ou qui va à l’encontre de certaines de nos valeurs ? Car en vérité, ce n’est pas nécessairement à cause de l’ennui que je vais abandonner une lecture. Ça m’arrive, certes, mais la grande majorité de mes DNF sont pour une raison bien précise.

sugar-bowl-tome-1-sugar-daddy-1148339-264-432.jpgParlons par exemple de Sugar Daddy, dont j’avais entendu beaucoup de bien. Après quelques courts chapitres, je me suis rendue compte que ce livre n’était pas pour moi. La vulgarité, même quand on veut présenter un homme misogyne et sexiste, ça ne prend pas. Exactement comme dans Grey, le protagoniste parle avec « sa b*te » et outre le côté très dérangeant que j’y vois, je ne comprends pas cet intérêt. Sachant cela, en plus du cliché ambulant généré par le personnage féminin, j’ai préféré fermer ce livre et ne pas le terminer.

dark-and-dangerous-love-tome-1-1061238-264-432.jpgContinuons dans la même maison d’édition avec Dark and dangerous love. Si vous ne le savez pas encore, je suis une grande adepte de la dark romance, des personnages mauvais et de la folie humaine dans toute sa splendeur. Sauf que ça … Ça dépasse clairement mon entendement. On y parle d’un personnage véridiquement violeur et on lui trouve des excuses … parce que c’est un vampire ! Qu’on mette en scène un personnage ainsi ne pose pas de souci tant que cela amène à de bons messages (comme une condamnation, un repenti et toutes ces choses qui dénoncent le mauvais là-dedans). Ici, on n’a pas de bons messages, on lui trouve des excuses, on culpabilise les victimes. Vous en voulez plus ? Personnellement, en quelques chapitres ça m’a suffi. J’ai donc préféré laisser tomber, parce que ce n’est pas quelque chose d’acceptable ou de pardonnable.

Outre ces deux exemples axés romance, il se peut aussi que j’abandonne une lecture pour son côté trop descriptif (Call me by your name, pas un seul dialogue en 30 pages), pour mon manque d’intérêt face à l’histoire ou aux personnages (Shades of Magic) et puis des fois, je n’ai pas de raison de l’abandonner, mais je le fais quand même.

Pourquoi se forcer ? Ce ne sont pas des lectures imposées comme on a pu le connaître durant notre scolarité. Il est parfois possible que notre lecture demande une chronique et je peux comprendre ce besoin de terminer le livre. Mais tous les romans ne peuvent pas convenir à tout le monde. Parfois, ça ne nous plait pas, malgré les échos positifs qu’on peut trouver sur toute la blogosphère. Il peut y avoir des millions de raisons pour ne pas finir un livre et toutes sont valables. Il ne faut, à mon avis, pas se culpabiliser de ne pas terminer une lecture. Parce qu’il y a encore des milliards de livres qui nous attendent. Tant que notre chronique est honnête et qu’elle donne une explication, personne ne peut rien dire. On a essayé et ça n’a pas fonctionné. Et c’est pareil pour tout, dans la vie. On ne peut pas aimer toutes les musiques, ni tous les films. On ne peut pas être ami avec tout le monde et on ne peut pas être bon dans tous les domaines. Est-ce qu’on se force à écouter un titre quand on déteste l’artiste ? Non. Est-ce qu’on se force à aller voir un film si le synopsis ne nous intéresse vraiment pas ? Non. Est-ce qu’on mange les épinards de Belle Maman alors qu’on n’aime pas ça ? Oui (enfin, personnellement non, parce que je ne me forcerai pas à manger un truc que je n’aime pas et parce que je n’ai pas de Belle Maman, mais soit). Donc, est-ce qu’on va se forcer à lire un livre qu’on n’aime pas ? Non.

Certains disent qu’il faut avoir dépasser un certain pourcentage de lecture pour abandonner. Ah bon ? Je ne suis pas d’accord. On peut lâcher un livre au bout de 2 pages, comme à trois chapitres de la fin. Il n’y a pas de règle et vous n’avez pas de compte à rendre. Ce livre, il est entre vos mains et vous en faîtes ce que vous voulez.

giphy.gif

Personnellement, je n’ai jamais culpabilisé dans l’idée d’abandonner une lecture et je le fais régulièrement. J’ai trop de livres qui me font envie, trop de livres dans ma PAL et surtout, pas assez de temps pour pouvoir leur faire honneur à tous. Alors pourquoi en perdre davantage avec quelque chose que je n’aime pas ? Parfois, c’est vrai, je vais jusqu’au bout. Parce que j’ai encore une petite envie en moi de connaître la fin, un espoir que les choses soient mieux. Des fois, ça marche. Des fois non.

9782203115965.jpgAussi, il fut un temps où j’avais un certain programme avant d’abandonner. Si je n’accrochais pas, je laissais le livre de côté et j’y revenais plus tard. Parfois cela me prenait quelques jours, et d’autres fois, des mois. Illuminae tome 2, je l’ai laissé de côté 1 an avant de l’achever. Je l’ai mis en pause 4 ou 5 fois, je pense. Mais j’avais envie de le finir, et ce n’était pas spécialement que le livre ne me plaisait pas. Ce n’était juste pas le bon moment. Rien ne vous empêche donc de reposer votre livre et d’y revenir à un moment plus opportun. C’est déjà un grand pas en avant vers l’acceptation de l’abandon.

51wh1vX4m9L._SX210_.jpgRécemment, j’ai abandonné Carry On, à même pas 5% de ma lecture. L’univers plagie les idées de JK Rowling. Une école de magie, avec un Mage tout puissant qui dirige l’école, qui envoie les élèves en vacances malgré la guerre, qui fait du petit orphelin un être extraordinaire. Je suis la seule à voir la copie ? Plusieurs personnes m’ont envoyé des messages, me disant que les « comparaisons » étaient faites exprès, que les choses changeaient et s’amélioraient par la suite. Sauf que : je ne lirai pas la suite. Je n’accepte pas qu’on copie une oeuvre que j’ai tant aimé (et je n’accepte pas d’ailleurs qu’on copie quoi que ce soit, chacun ses idées bon sang), même si c’est pour une raison ou pour une autre. Et quand bien même je serais bête de m’arrêter ainsi, de ne pas essayer d’avancer : je suis libre d’abandonner ce livre. Vous ne l’avez pas payé à ma place et je ne dois rien à personne. Alors c’est pareil pour vous : Vous avez le droit d’abandonner quand vous le voulez, pour les raisons que vous voulez. Et ça, même si c’est quelqu’un qui vous a offert/envoyé le livre. Vous aimez le droit d’aimer un bouquin que tout le monde déteste. Vous avez le droit de détester un bouquin que tout le monde aime. Et vous avez bien sûr le droit de détester un bouquin que tout le monde déteste, et aimer un bouquin que tout le monde aime.

Personne n’a à vous dire quoi que ce soit là-dessus. Trop souvent, je vois des gens qui abusent, qui viennent défendre leurs livres préférés de façon très vindicative, comme si le livre était leur enfant. Il faut se détendre. Tout le monde ne peut pas aimer les mêmes choses et on a tous droit au respect. Alors oui, ça fait mal de voir que notre petit bébé a été une déception pour quelqu’un. Mais c’est comme ça, et ce n’est pas en venant rager en message privé que vous allez pousser la personne à aimer davantage le livre. Au contraire !

En bref, tout ça pour dire que la lecture doit être un moment de détente. Ce n’est pas une contrainte, ce n’est pas imposé. Vous pouvez abandonner, et vous pouvez aussi choisir de continuer, selon vos envies et vos idées. Chacun est libre de vivre la lecture comme il l’entend. Il n’y a pas de mode d’emploi à suivre. Personnellement, j’abandonne régulièrement mes lectures, et je ne les compte pas dans mon nombre de livres lus. D’autres les comptent. Et alors ? Chacun fait bien comme il veut.

Soyez donc bienveillants envers les autres, mais soyez surtout bienveillants envers vous-mêmes.

9d4a1435.gif

7 réflexions au sujet de “Abandonner une lecture”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s