Silence Radio – A. Oseman

51XctqmdGuL._SX195_.jpgHeyy ! Voilà un très long moment que les livres de Alice Oseman me tentaient. Et pourtant, chaque fois, je retardais le moment de les lire et de les acheter. J’ai néanmoins sauté le pas avec Silence Radio. J’avais adoré les webcomics Heartstopper et j’aime les idées que semblent prôner l’auteure. Elle offre une littérature différente, diversifiée et positive, dans laquelle tout le monde trouvera sa place. Peu importe l’ethnie ou l’orientation sexuelle, le genre ou le non-genre, Alice Oseman tente de donner une voix à chaque personne. Et je trouve ça important pour ceux qui ne sont guère représentés dans les bouquins, de pouvoir ici s’identifier à des personnages, d’avoir une littérature qui leur correspond davantage.

Silence Radio, c’est l’histoire de Frances, lycéenne, dont la vie ne tourne qu’autour de sa réussite pour entrer dans une des plus prestigieuses universités anglaises. C’est aussi l’histoire de son amour pour une série de podcasts sur YouTube, son talent pour le dessin, ses erreurs passées, ses doutes, ses amitiés. Frances va peu à peu se rapprocher de Aled, un garçon qui ne parle pas beaucoup et qui, pourtant, deviendra essentiel dans la vie de la jeune femme. 

Comme toujours, le résumé est nul, mais j’essaie de m’y mettre un peu parce que je trouve ça plus cool de vous en parler de mon point de vue plutôt que de vous faire un C/C du résumé que l’on trouve sur la couverture. J’essaie de m’améliorer, promis !

51jWXe4LSsL._SX324_BO1,204,203,200_.jpgCe livre fait environ 400 pages et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. J’ai eu du mal à le lâcher pour aller dormir, je m’y suis obligée sinon je ne l’aurais pas posé avant de l’avoir terminé. La plume de Alice Oseman est très accessible mais elle ne fait pas enfant pour autant. Au contraire, je trouve qu’elle a quelque chose de particulier, elle est douce, pleine d’humour, rayonnante. Elle nous touche sincèrement.

Le personnage de Frances est très intéressant parce qu’il est creusé. La jeune fille possède deux visages, elle en prend peu à peu conscience, tout autant que des choses qu’elle aime réellement dans la vie. Frances suit une sorte de parcours de découverte et d’ouverture tout au long du roman. On assiste à ses doutes, à son besoin d’avoir d’excellentes notes, à ce qui la tracasse et les regrets qu’elle porte sur ses épaules. Frances est dynamique et possède de belles valeurs. Elle est optimiste mais elle sait également se monter le chou pour pas grand-chose. En bref, elle est sincèrement humaine et on peut assez facilement s’identifier à elle.

41dpKCfNqbL._SX328_BO1,204,203,200_.jpgAu cours du roman, elle va faire la connaissance de Aled, ce garçon un peu atypique et peu bavard. Une sorte de coup de coeur amical explose entre eux et ils vont évoluer dans la vie l’un de l’autre, gardant pourtant quelques non-dits et quelques secrets. Je ne saurais pas exactement vous expliquer comment les choses évoluent, mais en tout cas, tout ceci a une place importante dans l’histoire et j’ai vraiment énormément aimé la tournure des évènements. J’ai ressenti une très très forte compassion envers Aled, j’ai également eu un coup de coeur pour ce personnage. En vérité, à part un personnage qui est fait pour être détesté, je les ai tous aimés. Ils ont tous quelque chose de propre à eux, de beau et d’appréciable. Ils sont tous humains, avec leurs qualités et leurs défauts, leurs peurs et leurs plaisirs.

On ressent réellement l’angoisse qu’on a pu connaître quand il fut l’heure pour nous de choisir les voies vers notre avenir, à la fin du lycée. On comprend l’impatience que ça se termine, mais la peur aussi de commencer quelque chose de nouveau. Et par-dessus ce choix, il y a aussi les plaisirs de la vie, les angoisses amicales, les triturages de cerveau pour parfois pas grand-chose. En fait, tout ça, on le ressent vraiment et c’est peut-être cela qui rend le roman si addictif. J’ai eu l’impression d’être un personnage à part entière de l’histoire, de sentir en moi chaque émotion qui était décrite.

L’histoire passe par des hauts et des bas, elle propose de l’humour tout en gardant beaucoup de sérieux. Alice Oseman nous offre un bouquet de positivité, elle nous rappelle que c’est à nous de faire nos propres choix et que notre bonheur passe avant une image sociale ou l’envie de nos parents. Elle nous dit que ce n’est pas grave d’être différent, bien au contraire, et que chacun a droit à des amitiés sincères et éternelles, de trouver l’amour ou de ne pas en vouloir. Alice Oseman explique clairement que la différence n’est pas une tare et que tout le monde a droit au bonheur. J’ai trouvé qu’elle utilisait les bons mots et qu’il n’y avait pas de maladresse.

Très clairement, ce livre est un vrai coup de coeur. Il m’a touché en plein coeur alors que je ne suis pas forcément le public visé par ce livre. Il m’a donné plein de positivité et j’ai vraiment été happée totalement par l’histoire. C’était assez bizarre d’ailleurs, comme sensation. Il me tarde désormais de lire les autres bouquins de Alice Oseman, j’ai vraiment hâte de me les procurer. Et je vous conseille totalement de faire une place à cette auteure et de lire Silence Radio, qui est absolument ouf. Vraiment ouf.

7 réflexions au sujet de “Silence Radio – A. Oseman”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s