La vérité sur Alice – J. Mathieu

Afin d’expliquer la si mauvaise note de ce livre, je me suis permise de lâcher quelques spoilers au cours de cet article. 

La vérité sur Alice, c’était un livre que je voulais lire depuis longtemps. Quand j’ai enfin pu me le procurer, j’ai été étonnée par sa taille. Un petit livre de 200 pages, qui se lit donc incroyablement vite … mais qui me laisse un goût très amer en bouche. Je vous laisse avant tout le résumé :

bm_CVT_La-verite-sur-Alice_8845.jpgAu lycée de Healy, la vérité est une question de point de vue.

Alice Franklin est une traînée.
Tout le monde le sait.
C’est forcément vrai puisque c’est écrit partout sur les murs des toilettes.
On dit qu’elle a couché avec deux garçons d’affilée et qu’elle a provoqué la mort de l’un d’entre eux.

Tout le monde a sa vérité sur Alice : son ancienne meilleure amie, l’entourage de la victime, son admirateur secret…

Quelle sera la vôtre ?

Je ne sais plus si j’avais vraiment lu le résumé avant de me plonger dans ma lecture. En général, je lis en diagonale et j’oublie très vite. Aussi, lorsque j’ai commencé le roman, j’ai été assez étonnée de sa forme et de la façon dont les choses ont été traitées.

Bizarrement, rien ne m’a surpris. Les révélations qui tombent petit à petit sont typiquement celles qu’on pouvait imaginer, parce que c’est exactement les clichés que l’on retrouve dans ce genre de livre. Seulement, je les ai trouvé très mal amenés et traités. Certains sujets sont très graves, particulièrement celui qui est principal dans ce roman. Et quoi ? Et bien on ne fait rien.

L’histoire est racontée sous différents points de vue. On apprend ainsi la vérité, effectivement, mais on croise aussi les pensées de chacun, et leur rôle dans tout ce qui se passe. Tout est très américain et je n’ai pas une seule fois put reconnaître quelque chose qui aurait pu se passer en France. Ça ne fonctionne pas comme ça. De plus, chaque personnage est obnubilé par sa popularité. Ils sont tous en train de se vanter, à tout moment. Et les secrets qu’ils cachent … à aucun moment ils n’essaient de rétablir la vérité et d’aider Alice.

Ce livre m’a énormément gêné et perturbé. Il ne véhicule aucun bon message. On a affaire à un énorme sexisme banalisé et le pire, c’est que l’auteure arrive à nous cracher une petite romance histoire de. Sauf que … bah non. Alice doit vivre constamment avec les insultes sur son dos, les mauvais regards. Personne ne tente de dire la vérité, de comprendre, de l’aider. Même les adultes s’y mettent. A quel moment ?

Je pensais vraiment que certains personnages finiraient par raconter ce qu’ils savaient, avoueraient qu’ils avaient menti. Ou alors, que ce serait un roman coup de poing et qu’il finirait mal. Et là … on reste dans un entre deux qui n’est pas convainquant. Alice doit continuer à vivre sa petite vie, sans aide, alors que la vérité est encore cachée quelque part. L’histoire se termine trop vite, et les mauvais messages restent.

Ce garçon qui raconte à tout le monde qu’il couche avec plein de filles est adulé. Cette fille qui aurait – selon les dires qui ne sont pas les siens – couché avec deux garçons se fait immédiatement incendier. Non. Non, non, non et non. On ne peut pas banaliser un truc comme ça. Chacun est libre de sa sexualité et de son épanouissement. Chacun a le droit au plaisir, au bonheur, et chacun peut faire ce qu’il veut de son corps. Chacun peut expérimenter de nouvelles choses, faire des erreurs, recommencer, et trouver finalement ce qui lui plait. Je refuse totalement ce qui se passe dans ce livre. Les filles qui crachent sur leur amie à cause de cette rumeur, qui lui tournent le dos et se moquent d’elle … bah non. Sans même prendre la peine d’ailleurs de lui poser la question, d’essayer d’écouter son point de vue. Très honnêtement, je suis très agacée par ce roman. 

A aucun moment, l’auteure essaie de prendre le parti de Alice, de la sauver de tout ça. Elle laisse les messages se véhiculer. Il en est de même concernant les pensées de certains personnages, sur l’avortement par exemple. Il y a trop de sujets importants qui sont abordés, et de la mauvaise façon. Ce livre, entre les mains d’une personne encore innocente, qui se cherche, ou tout simplement adolescente, est vraiment dangereux. On ne peut pas laisser de tels messages passer.

En général, je n’ai pas autant de coup de gueule sur un bouquin. Cependant, celui-ci m’exaspère et je ne comprends pas qu’on puisse encore laisser passer de telles choses. Ce livre est amené à se retrouver dans des mains d’ado qui se cherchent, qui ne comprennent pas forcément tout, et qui font se mettre des idées mauvaises dans le crâne. D’après ce livre, on doit seulement subir le harcèlement et ne rien pouvoir faire … NON ! Parlez-en aux adultes, parlez-en à toute personne susceptible de pouvoir vous aider. Faîtes entendre votre voix, la vérité finira par éclater. Et la liste est longue !

Alors bon, je ne vous recommande absolument pas ce livre. Vraiment pas, bien au contraire. Eloignez tout le monde de ce dernier …

Publicités

10 réflexions au sujet de “La vérité sur Alice – J. Mathieu”

  1. On a déjà pu en parler un peu sur booksta mais je partage totalement ton avis. Il y a tellement de romans en attente je ne comprends pas comment celui ci peut passer le cap de l’édition. Il se lit vite certes mais ça ne suffit pas. C’est vraiment malheureux de laisser de tels messages être véhiculés et malheureusement le sexisme dans les romans Young Adult est très courant et très banalisé :/ dans le même style j’avais été outrée par le roman Angelfall… roman ayant pourtant de très bons avis. Ça me dépasse.
    Merci pour ta chronique ! Ça fait du bien de lire de tels propos, certes négatifs mais importants.

    Aimé par 1 personne

    1. En vrai, je me dis qu’il a pu passer car il est sorti il y a un petit moment maintenant … & donc, à ce moment-là, peut-être que les gens étaient moins regardants. Habituellement, je ne fais pas de vague et j’ai souvent tendance à me dire « ce n’est qu’un livre, une fiction » mais là … là c’est destiné à un jeune public 😦 Si c’était de la dark romance pour un public adulte, à la limite, et encore les sujets ne sont pas bien traités, mais dans cette situation c’est inadmissible …
      Je suis assez d’accord avec toi, c’est vrai que c’est trop banalisé … Tu as des exemples de livres où tu as pu voir ce sexisme ouvert, dans le YA ? Je suis justement en train d’y réfléchir mais je ne vois pas mdrr. A part « nous les filles de nulle part », qui reste aussi un bon navet …

      Angelfall ? Celui chez PKJ ? ohhhhh je l’ai acheté en même temps que celui-ci …. je vais vite le lire pour me faire mon avis du coup …

      & merci à toi pour en avoir discuté avec moi, ça fait du bien de voir que je ne suis pas la seule à partager cette impression 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Oui c’est vrai qu’à ce moment là on ne parlait pas encore autant du sexisme… heureusement que les choses changent un peu.

        Ah j’avais bien aimé Nous les filles de nulle part ! Même s’il est assez caricatural et pas forcément assez poussé.

        Hum là je n’ai pas d autres titres en tête. A part vraiment Angelfall. Je suis curieuse d’avoir ton avis parce que pour en avoir parlé avec certaines filles j’ai l’impression d’être totalement à côté de la plaque… ce que je vois comme affreusement sexiste, certaines trouvent ça romantique ou simplement pas prise de tête… 🤔

        Aimé par 1 personne

      2. Nous les filles de nulle part est trop caricatural justement … C’est ce qui m’avait dérangé dans ma lecture.

        Quant à Angefall, je n’ai pas encore eu le temps de le commencer, mais j’en reparlerai dès que ce sera fait ahaha 🙂 Dans pas longtemps j’espère !

        Aimé par 1 personne

  2. Je me souviens d’avoir lu ce livre et l’avoir oublié assez rapidement. J’en garde une mauvaise sensation tout de même et me rappelle ne pas l’avoir aimé car je trouvais le sujet du harcèlement extrêmement mal traité, un loupé pour moi en somme. Au point où cette année, quand on parlait du harcèlement scolaire avec mes élèves, j’ai fait en sorte de ne pas leur mettre sous la main.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as bien fait de leur faire éviter ce livre, et tu n’es pas la seule à en avoir gardé un mauvais souvenir. Tous les avis que j’ai pu croiser sont unanimes : le sujet est affreusement traité. En plus du harcèlement, il y a d’autres sujets abordés et toujours de la mauvaise façon. Je ne comprends pas qu’on accepte de sortir un tel livre …

      J'aime

      1. Oui tout à fait ! C’est très important d’avoir des livres dans lesquels les sujets comme celui du harcèlement sont abordés. Il en faut, mais d’une façon qui véhicule un bon message et qui permet à ceux qui se sentent mal de pouvoir franchir le pas, parler de ce souci, et s’en sortir. Que là … c’est tout l’inverse 😦

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s