Waste Experiment – S. Dabat

Un grand merci aux éditions Hachette ainsi qu’à NetGalley pour l’envoi de ce titre.

logo_15209Ce livre sortira le 22 mai prochain et change un peu des lectures que je peux avoir ces derniers temps. Alors que j’essaie de lire de la romance pour rester dans quelque chose de léger, je n’arrive pas à continuer mes lectures. Je me suis donc penchée sur le cas de Waste Experiment et j’en suis très satisfaite : j’ai pu le commencer et le terminer dans la même journée !

Avant toute chose, en voici le résumé :

Rosalie est tombée amoureuse du garçon le plus populaire du lycée. Mais de reine, elle est devenue le souffre-douleur officiel, celle sur qui tous s’acharnent. Un jour, prise d’un accès de rage, elle attaque son principal bourreau… qui meurt sous ses coups. La société veut faire de Rosalie un exemple. Mais si la loi la condamne à mort, elle lui offre une autre option : l’enfermement dans un Waste, un no man’s land aux conditions de vie inhumaines. C’est ainsi que Rosalie est larguée dans la centrale nucléaire défectueuse d’Ake-Kule en Chine. Là-bas, elle doit se faire une place parmi les autres détenus et trouver de quoi se nourrir. Mais surtout, elle doit survivre aux radiations et à la violence omniprésente. Alors que tout meurt autour d’elle, Rosalie décide qu’elle ne sera pas une victime du Waste et qu’elle ne partira pas sans se battre.

Je ne savais pas trop quoi attendre de ce livre. Je l’imaginais facile à lire et peu prise de tête. Il a parfaitement rempli son rôle. Sans attente, cette lecture m’a donc plutôt plu, elle m’a permis de lire entre mes partiels et c’est là tout ce que j’en espérais.

Capture d’écran 2019-05-13 à 18.41.53.pngL’histoire est assez traînante par moment, et elle s’accélère à d’autres moments. En vérité, le rythme est bien tenu et assez régulier. On s’attache aux personnages, mais pas suffisamment tout de même pour en attendre une suite. En vérité, comme dans de trop nombreux livres, il manque beaucoup de travail sur eux et sur leur psychologie. Malgré tout, les évènements du livre m’ont toujours poussé à me poser certaines questions. J’aurais été étonnée que les choses se passent comme je l’imaginais. Néanmoins, j’ai eu de belles surprises et on découvre ici des personnages diversifiés. C’est assez rare d’avoir un si large panel et, honnêtement, ça fait plaisir ! On ne se cantonne pas aux schémas classiques que l’on connait, et j’ai adoré ça.

Le fait que l’action se passe dans un lieu un peu en huit-clos m’a énormément plu. Le survival est respecté et les descriptions de ce qu’il se passe dans le Waste colle avec l’idée que l’on s’en fait. L’action débute d’ailleurs très vite. Je n’en espérais pas moins, disons, même si Rosalie m’a agacé durant les premières pages. L’intrigue principale m’a tenu en haleine, si bien d’ailleurs que j’ai dévoré le livre rapidement. Je ne sais pas si une suite est prévue mais en tout cas, j’ai un peu l’impression d’être restée sur ma faim en tournant la dernière page. Il manque malgré tout à mon goût quelques détails sur le monde extérieur et la situation un peu « dystopique » qu’on y retrouve. Cependant, un peu comme pour le Labyrinthe, le lecteur est donc libre de se faire sa propre interprétation des choses.

Pour conclure, c’est une lecture qui détend et qui nous change un peu de ce que l’on connaît habituellement, et c’est très sympa. Un peu comme un petit bol d’air frais. J’ai bien aimé ma lecture et si elle vous tente, n’hésitez pas ! Je pense qu’elle correspondra parfaitement pour des adolescents de 16-17 ans.

1 réflexion au sujet de “Waste Experiment – S. Dabat”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s