Degradation – Camille L.

Je ne sais toujours pas comment vous parler de cette histoire.

Il y a plusieurs années, j’avais mis cette fanfiction dans ma liste à lire. Je n’ai jamais réussi à le faire. Parce que je savais qu’elle allait m’atteindre bien plus que les autres. Je savais que je laisserais une partie de moi avec cette histoire. Je ne lirais pas les bouquins, je les vivrais. Et c’est bien ce qu’il s’est produit.

bm_CVT_Degradation_5533.jpgCamille a fait publier son histoire, en changeant donc les personnages. Mais je savais qui était Nathan, je savais qui était Aaron. Je n’avais pas de difficulté à le savoir. Je les visualisais. Et mine de rien, pour ceux que ça inquiète, il n’y a rien qui puisse vous faire savoir réellement qui étaient Aaron et Nathan au départ. Surtout si vous n’êtes pas trop au fait sur Harry Styles et Louis Tomlinson. Cette histoire peut donc se lire sans avoir à s’imaginer qui est qui.

Je sais que c’est en me représentant Harry et Louis que cette histoire m’a fait encore plus d’effet. Parce que … et bien c’est comme si on me parlait de Bill Kaulitz ou de Justin Bieber. Ce sont des personnes que j’admire, c’étaient des muses pour moi, lorsque j’écrivais. Et forcément, lire des histoires où ils sont les PP, ça décuple l’effet.

J’ai dévoré les trois tomes. Je les ai clairement totalement dévoré. Et j’ai pleuré. Plusieurs fois. Beaucoup. Je n’arrivais même plus à lire tant je pleurais. Et ça, c’est très rare. Je me souviens d’avoir pleuré pour le tome 3 de Divergente. Pour le tome 6 de Harry Potter. Et peut-être pour quelques autres fanfictions. Mais je n’ai jamais autant pleuré que face à Degradation.

53500284-352-k565253Camille a un truc. Elle écrit avec passion, elle retransmet tout. Ce n’est pas comme un bouquin qu’on va lire et qu’on va refermer en se disant qu’on a passé un bon moment. C’est un bouquin qu’on veut relire, mais qu’on ne va pas relire pour garder une santé mentale convenable.

Autant le dire : il y a beaucoup de sujets difficiles. Ce n’est pas une histoire à mettre entre toutes les mains. C’est difficile à lire, c’est difficile à encaisser. Et c’est le genre de livre que j’aime. C’est ce qui me plait dans les histoires. Qu’on creuse au plus profond des personnages, qu’on les fasse évoluer. Il y a un côté psychologique très fort, autant dans le développement des personnages, qu’à propos de l’effet sur le lecteur.

Cette histoire, elle m’a rappelé beaucoup de choses. Elle m’a tordu le ventre, elle m’a obligé à sauter certaines pages. Elle m’a fait sourire aussi, et rire. Elle m’a tout fait, en fait. Et je ne remercierai jamais assez Camille pour avoir écrit cette histoire. Pour être allée jusqu’au bout (et m’avoir tant fait souffrir dans le troisième tome). Ça a été … complètement dingue.

C’est le genre d’histoire que je n’aurais jamais réussi à écrire, et c’est pourtant le genre d’histoire que je rêve d’écrire. C’est pas faute d’avoir fait du dark sur plusieurs histoires. Je me suis toujours arrêtée à un tome, parce que je ne pouvais pas aller au-delà. Merci Camille de l’avoir fait. Merci pour ces sentiments, pour ces mots, pour ces thèmes, pour ces personnages, pour … tout.

degradation-tome-3-1039796-264-432.jpgVous l’aurez compris, cette histoire, c’est plus qu’un coup de coeur. Et bien évidemment, je vous conseille à deux millions de % d’aller lire cette histoire. Vous trouverez les liens Lulu (avec un service client au top de chez top, ils m’ont renvoyé le premier tome qui avait été imprimé à l’envers) sur son compte twitter : @WritingCam.

Encore … juste merci, parce que je n’ai pas les mots assez forts pour dire ce que je ressens, là, maintenant.

1 réflexion au sujet de “Degradation – Camille L.”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s