Juste un signe – L. Plum

Merci aux éditions Hachette ainsi qu’à NetGalley pour l’envoi de ce livre.

005996217.jpgJuste un signe est un roman classé jeunesse, dans lequel Raine, le personnage principal, est devenue muette à cause d’un évènement traumatisant. Un nouvel élève, West, arrive dans son lycée, et ce dernier sort d’une prison pour mineurs. Alors qu’ils commencent à se connaitre, West souhaite tout mettre en oeuvre pour refaire parler Raine.

Schéma assez classique, qui me fait penser à Tes mots sur mes lèvres, mais aussi à plusieurs autres titres qui prennent l’idée du mutisme en sujet principal. En commençant ma lecture, j’espérais que le fameux évènement qui l’a rendu muette soit différent de tous les évènements traumatisants que j’ai pu voir dans de trop nombreux livres. J’ai lu sans doute trop d’histoires pour ne pas m’en douter, et les premières pages viennent confirmer ma pensée. C’était évident que ça allait être ça, en fait, et même si ça n’en reste pas moins quelque chose d’horrible, il n’y a du coup aucune surprise. Cet évènement, Raine en parle beaucoup trop régulièrement, surtout au départ. Du moins, pas ouvertement, mais dans ses pensées, dans son interprétation de ce que disent les autres. De plus, elle refuserait presque de se sentir encore mal, parce que le temps a passé. Mais non, bon sang. Accepte ta souffrance, prends le temps nécessaire pour te reconstruire. Fais ce qu’il faut. Chaque douleur est différente, et il n’y a pas de date de péremption pour celle-ci.

La plume de l’auteure est facile à suivre et le rythme est au bon tempo. J’ai eu toutefois l’impression de retomber dans mes années adolescentes, quand j’avais 12 ou 13 ans, et que je lisais des histoires sur les One Direction, Justin Bieber ou Tokio Hotel sur Skyblog. Les différentes actions des protagonistes (principaux comme secondaires), leurs caractères, leurs traits physiques, tout me fait penser aux fan fictions que j’adorais étant plus jeune. On ne s’embarrasse pas ici de la psychologie détaillée des personnages, et l’intrigue est telle qu’il est facile de trouver le dénouement en quelques pages. Ce titre classé jeunesse comblera sans aucun doute les lecteurs les plus jeunes. Malgré tout, je souhaite poser un petit disclaimer : les sujets abordés ne sont pas toujours très faciles, et parfois abordés de façon maladroite.

Juste un signe a tout pour plaire aux premiers abords, avec la quatrième de couverture, mais je dénombre de nombreux clichés. En règle générale, je ne suis pas du genre à râler là-dessus, parce que j’aime bien quand il y en a un ou deux, et s’ils sont bien amenés, avec un travail particulier de la plume et de la psychologie de nos personnages. Mais ici, c’est un peu fouillis à mon goût. Ce n’est pas tant le fait qu’ils soient là, qui me dérange. Je reste persuadée qu’ils auraient pu être mieux menés, et même appréciés si le travail sur l’intrigue et les personnage avait été légèrement différent.

Un autre point qui m’agace fortement : la classification des gens. NON, NON, et NON ! Ce n’est pas parce qu’une fille veut plaire, parce qu’elle va aller vers les garçons, et parce qu’elle assume totalement sa sexualité que c’est une salope. NON BON SANG ! Et ce terme revient déjà trop fréquemment à mon goût. Raine se permet de cataloguer les filles de son entourage en fonction de ce qu’elles laissent paraitre, et même si c’est le reflet de ce que font les gens dans la réalité, ce n’est pas bien ! Et justement, le rôle d’un bouquin, c’est aussi de montrer que non, il ne faut pas faire ce genre de choses. On reste sur quelque chose de problématique à mon goût, qui véhicule un mauvais message.

Dans la globalité donc, je reste persuadée qu’un roman comme ça m’aurait plu étant plus jeune. Mais avec le recul, les années, et tous les livres que j’ai lu, je ne peux pas m’en contenter. Tout est trop simplement mené à mon goût, je peux deviner sans peine ce qu’il va se passer. Des comportements à problèmes, de mauvais signaux … Malgré tout, des frissons qui seront très certainement au rendez-vous pour les ado qui se lancent dans cette grande aventure qu’est la lecture.

Pour conclure donc, je dirais que cette lecture n’a pas eu l’effet escompté sur moi. J’en attendais autre chose et j’en sors évidemment un peu déçue, et plutôt gênée par la véhiculation de certaines choses qui devraient au contraire être mises en avant dans l’autre sens. J’imagine que ce livre trouvera son public chez les jeunes adolescents, il avait beaucoup de potentiel et je reste persuadée qu’un travail différent sur les idées mises en place aurait donné un résultat grandiose.

2 réflexions au sujet de “Juste un signe – L. Plum”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s