Le dieu oiseau – A. Wellenstein

Bonjour à tous !

Je reviens aujourd’hui avec une nouvelle chronique sur « Le dieu oiseau », écrit par Aurélie Wellenstein, auteure française ! C’est très rare que je me laisse tenter par une plume de notre beau pays, tout simplement car il est rare que l’on trouve du YA authentique, ou alors des thèmes qui m’intéressent sérieusement. Là, la couverture et le résumé m’avaient séduite. Je ne regrette absolument pas mon achat, d’ailleurs !

On suit ici l’histoire de Faolan, esclave dans un univers où se joue tous les dix ans la Quête. Cette dernière est en vérité une suite d’épreuves à la fin desquelles le grand vainqueur doit revenir sur l’île principal avec un œuf en or. Il devient ainsi le chef pour la décennie à venir, et célèbre cela par un grand bain de sang et une orgie. Toutefois, tout le monde peut participation aux sélections de la Quête, peu importe son rang. Si jamais vous êtes intrigués, je vous laisse trouver le résumé qui donne quelques détails supplémentaires. Ici, j’ai déjà l’impression d’en avoir dit beaucoup !

Très clairement, je suis rentrée dans l’histoire assez facilement. Je n’ai pas eu de difficulté à comprendre, ni à me mettre dans l’univers. C’est sombre, c’est sale et répugnant, c’est abusif, c’est clairement le reflet d’une société malsaine. Et d’ailleurs, après coup, j’ai un peu l’impression de voir ici la caricature de notre société, où l’on dicte à chacun sa place et sa valeur en fonction d’un tas de critères tous plus nuls les uns que les autres. Je peux me tromper, mais c’est un peu ce qui me vient en tête après cette lecture.

Le rythme est très correct. Ni trop lent ni trop rapide. Le bouquin se lit vite, car même si on peut imaginer comment cela va se terminer, on a malgré tout quelque part envie de savoir comment on va en arriver là. Et en plus de ça, clairement, je ne m’attendais pas à ce que ça se finisse de la sorte. L’avant dernier chapitre m’a laissé pleine de réflexions et de questions. C’est aussi pour cela que j’ai aimé cette histoire.

Honnêtement, je pense que certains détails peuvent gêner les plus sensibles. C’est ce que je recherche de mon côté, j’ai réellement adoré le côté très sombre et gore de cette lecture, mais je tenais malgré tout à vous en toucher un mot, au cas où. Mais pour le reste, je vous le conseille entièrement ! J’aimerais beaucoup vos avis si vous l’avez lu, savoir si vous pensez un peu comme moi.

Pour terminer, je voudrais m’attarder sur la magnifique plume d’Aurélie Wellenstein, et sur la sublime collection qu’est la ME Scrineo. Ok je m’emporte car je n’ai lu qu’un livre, mais ils ont de très belles couvertures, des résumés qui donnent envie, et des univers qui me tentent beaucoup car c’est totalement mon style. Et puis, on sent qu’il y a du travail, que ce n’est pas juste de la publication ! Mais pour en revenir à l’auteure … la plume est folle. Très belle, poétique, cruelle, brute, elle donne des émotions, elle dépeint les choses avec une réalité déconcertante. Vraiment un gros coup de cœur pour cela !

N’hésitez donc vraiment plus à lire cette histoire ! Moins de 400 pages, ça se lit vite, et en plus, ça nous laisse de quoi réfléchir après ! Foncez !

3 réflexions au sujet de “Le dieu oiseau – A. Wellenstein”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s