The Hate U Give – A. Thomas

Hello hello ! Je reviens aujourd’hui pour vous présenter un énormissime coup de coeur, un chef d’oeuvre qui DOIT être lu par tout le monde. Vraiment. Prise de conscience, colère, injustice, minorité, tout ceci impeccablement mêlé à de l’humour, de la beauté.

Je ne suis absolument pas bonne dans le jeu des résumés alors je vous laisse le véritable ici :

Starr a 16 ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres de gangs, la drogue et les descentes de police.0C516924-06B5-4B39-9E3F-FC48FBAF8D47.jpgTous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic; tous les jours , elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes.
Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. 

Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère; et à redresser la tête.

Tout est dit, dedans. Et pourtant … C’est dingue. Tout d’abord, il faut savoir que je ne voulais pas le lire, de base. Déjà parce que, clairement, je ne l’avais pas réellement vu dans les librairies. J’en ai entendu parler sur Instagram il y a un moment, mais plus depuis longtemps. Et … franchement, je suis bien incapable de vous dire pourquoi je ne voulais pas le lire. Heureusement que j’ai oublié ma lecture en cours en partant à l’aéroport. Heureusement que THUG était proposé au Relay. Heureusement que j’ai laissé mon « ouais bof » de côté. Parce que je serai passée à côté de LA pépite. Cette lecture a bouleversé énormément de choses en moi. C’est rare que je ressente autant de colère en moi dans une lecture. Que je comprenne tant de choses. Que ça me pousse à m’intéresser à d’autres choses, à faire des recherches, à essayer d’en savoir plus. Ça m’a donné envie de lutter. Et, malgré tout, c’est aussi un bel appel à la tolérance pour ceux qui ont encore l’esprit un peu étroit. C’est pour cette raison que THUG devrait être lu. Réellement.

F1C3848F-0A45-4915-9E9B-21EEDF217446.jpgDéjà, la plume est splendide. Elle est simple mais énormément poignante, énormément sincère. Elle nous parle. Elle transmet des images, des sentiments. Elle est excessivement vivante. Et vraie. Parce que les mots ne sont pas mâchés. Genre, ça s’adresse vraiment à nous. A un public qui comprend la haine qu’on peut ressentir, qui ne va pas s’offusquer pour quelques vulgarités. Et ça fait véritablement tout. Les personnages ont tous des qualités, des défauts. Il progresse dans le livre. On vit leur histoire, on ne fait pas que la lire. On s’embrase en même temps qu’eux. On est découragé, énervé, on a peur de ce qui peut arriver. On livre bataille à leurs côtés.

Autre point très important : l’humour est présent. Parce que mine de rien, ce livre n’aurait pas été pareil sans le travail riche et fabuleux de Angie Thomas. Elle donne à chaque personne quelque chose qui m’a fait sourire. Et des références à Harry Potter en veux-tu en voilà. Et c’était tout simplement génial. De ce livre, je pourrai vous sortir des dizaines et des dizaines de citations que j’ai adoré. Une véritable folie. Et d’ailleurs, je vais partager deux petites phrases avec vous :

Même quand on a tout fait comme il faut, il arrive parfois que les choses tournent mal. Mais il faut persister, c’est ça la clé.

Ça, c’est un beau truc qu’il faut garder à l’esprit. Mais dans les choses plus légères, qui font sourire, et qui rendent l’histoire bien plus attachantes encore, on a ce genre de passage :

T’as toujours ton vieil ordi ? Celui que t’avais avant qu’on te paie cette espèce de bécane hors de prix avec fruit collé dessus ?
– C’est un MacBook Apple, papa.
– Apple ? On l’a pas payé le prix d’une pomme, ça c’est sûr.

Bien sûr, je vous épargne les plus belles choses pour que ce soit une agréable surprise pour vous. Mais, s’il vous plait, lisez-le. Faites une place à ce livre dans vos vies. Laissez-le vous retourner. Et si jamais, sachez qu’une adaptation au cinéma a vu le jour. La bande annonce est disponible sur la toile, d’ailleurs. Personnellement, j’attendais de finir le livre pour la regarder. Et c’est ce que je vais faire maintenant.

4 réflexions au sujet de “The Hate U Give – A. Thomas”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s