Tes mots sur mes lèvres – K. Millay

Ce livre, voilà des années qu’il me tentait. Des années que je ne cessais de me dire qu’il était intriguant et qu’il fallait absolument que je le lise. Seulement voilà : je ne le trouvais dans aucune librairie. Et, allez savoir pourquoi, je n’avais pas envie de le commander. Je voulais l’acheter dans une librairie, l’avoir dans mes mains. Alors, je ne l’ai finalement jamais eu.

En février, j’ai décidé de tester une nouvelle box littéraire : la Kube. J’ai pris la personnalisée au livre grand format (un peu de mal à lire des poches, en particulier quand il s’agit de fantastique ou de YA). J’avais mis mes critères pour que le ou la libraire qui s’occuperait de moi puisse savoir vers quoi s’orienter. Et la surprise fut de taille lorsque je vis que TMSML était dans le colis !

Pour ceux qui ne connaitraient pas cet ouvrage, voici le résumé que l’on peut apercevoir sur la quatrième de couverture :

Je m’appelle Natsya. Voilà 452 jours que je ne parle plus. A personne. Depuis que quelqu’un m’a volé ma vie et ma seule passion.

Dans mon nouveau lycée, personne ne sait qui je suis et tout le monde me fuit. Sauf Josh Bennett. 

Il est toujours seul, comme moi. Un jour, il me parle. Et ma vie change. Encore une fois. 

Autant le dire, ce résumé ne dit pas grand chose. Mais c’est beaucoup mieux ainsi. Ça garde la surprise, en vérité, même s’il aurait pu être mieux tourné. Si vous souhaitez quelque chose de plus concret, n’hésitez pas à aller sur la fiche Amazon. Sinon, dans tous les cas, je vais vous en parler ici avec plus de détails.

Comme on peut le deviner, Natsya a changé de lycée et donc de ville. Elle emménage chez sa tante, à qui elle ne parle pas non plus. Nouveau départ, en quelque sorte, même si je ne crois pas qu’on ait pu avoir de véritables explications sur ce choix. Natsya voulait simplement s’éloigner de sa ville natale, de sa famille. Aller dans un endroit où personne ne la connait et personne ne sait ce qu’il s’est passé.

Là-bas, elle va rencontre Josh, qui est un garçon assez particulier, avec une histoire chargée, lui aussi. Il est très respecté, en quelque sorte, et on l’écoute lorsqu’il dit quelque chose. Natsya va aussi petit à petit faire la connaissance d’autres personnages, tous aussi attachants et plein de nuances. Drew, Clay, Sarah, les parents de Drew … Tous ne sont pas parfaits, tous évoluent au cours du roman. Ils font des erreurs, ils font de beaux actes. Mais ils sont humains et c’est exactement ce que l’on retrouve ici. Pas de super héros ni de super vilain. Juste … la vie.

C’est ce qui m’a le plus surprise, je pense. Tout est ombragé dans ce récit. En dehors de la plume sublime de l’auteure, on assiste à une réelle scène de vie. Un peu surréaliste pour les français, sans doute, qui ne sont pas nécessairement habitués à quelques coutumes outre-Atlantique. Mais … et bien malgré tout on sent que tout ça peut être réel. Que cela pourrait se passer.

On a vraiment l’impression d’être dans l’histoire. Un personnage invisible, ou noyé parmi les élèves du lycée. Un voisin, un proche … On se sent dedans, et pas uniquement spectateur. Le point de vue interne utilisé à la fois par Natsya et par Josh nous les fait connaitre chacun différemment. On voit ce qu’ils pensent, ce qui les fait souffrir. On les sent réfléchir face aux erreurs qu’ils ont commises. On comprend leur raisonnement pour essayer de réparer les choses. On voit leur lien avec les autres, avec le monde.

J’ai trouvé ça véritablement beau. La plume de l’auteur est très fluide, merveilleusement bien traduite. On retrouve un style propre, avec des phrases très bien tournées, très profondes. La lecture n’est pas difficile, mais elle est si additive qu’on ne peut plus s’arrêter.

J’ai cherché quelques citations à mettre en avant dans cet article. Malheureusement, il me faudrait citer le livre entier pour cela. Parce que tout est beau, tout est merveilleusement bien travaillé. Il n’y a pas de hasard. On en apprend toujours un peu plus sur les personnages, on s’attache de plus en plus. Et au final, on n’a pas envie de les quitter. On veut les voir heureux, dansant, chantant. On veut du printemps dans leur vie. Tourner la dernière page est difficile.

C’est un énorme coup de coeur. Je ne sais pas s’il se classe en première position car Phobos 3 a été une bombe atomique pour moi. Mais ce n’est pas du tout la même chose. Alors … je ne sais pas. En tout cas, je ne regrette absolument pas de m’être plongé dedans, et d’avoir vécu cette aventure avec nos personnages.

Je ne veux pas trop parler de l’histoire, j’estime que j’en ai déjà dit beaucoup. Parce que si vous ne l’avez pas lu, je veux que vous puissiez vous plonger dedans d’un oeil curieux, qui ne sait rien. C’est là toute la beauté de la chose. Alors, si vous décidez de vous lancer, je vous souhaite une excellente lecture. Et pour ceux qui l’ont lu, j’aimerais connaitre vos impressions et votre ressenti ! Sur IG, vous vous êtes tous accordés à me dire qu’il s’agissait d’un coup de coeur pour vous également. Et ici … ?

4 réflexions au sujet de “Tes mots sur mes lèvres – K. Millay”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s